De meilleurs soins: une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé

Résumé, (PDF, 331.59 KB)

Messages Principaux

Les problèmes surgissent lorsque les circonstances dans le monde changent alors que les idées reçues se perpétuent

L’actuel système de santé canadien, financé par le gouvernement fédéral canadien et mené principalement par des médecins et des hôpitaux assurés, fournit des soins aigus et épisodiques, qui sont mal adaptés à l’évolution démographique des personnes atteintes de maladies chroniques et vivant plus longtemps, et absorbe près de la moitié des budgets provinciaux.

Il existe des solutions.

Une analyse récente des dépenses de 2005 des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques en matière de services sociaux et de santé a démontré empiriquement qu’après ajustement du produit intérieur brut par habitant, c’est plutôt le ratio des dépenses en services sociaux par rapport aux dépenses en services de santé qui est associé à de meilleurs résultats au regard des principaux indicateurs de santé que le montant dépensé pour les services de santé.

Des modèles de soins proactifs, ciblés et dirigés par le personnel infirmier, qui mettent l’accent sur l’autogestion préventive des malades chroniques, sont soit plus efficaces et à coût égal ou moindre, soit tout aussi efficaces et moins coûteux que le modèle de soins habituel.

D’autres éléments clés des modèles de soins de santé plus efficaces et plus efficients supposent des soins axés sur la collectivité, dirigés par le personnel infirmier et reposant sur une équipe interdisciplinaire qui comprend un médecin de soins primaires. Une intervention aussi complexe exige un personnel infirmier spécialement formé ou en pratique avancée qui complète les soins prodigués par des médecins et d’autres professionnels de santé. Un modèle proactif, global et coordonné de soins communautaires est axé sur le patient et la famille, et vise des personnes vivant dans la communauté avec une maladie chronique et des circonstances sociales complexes.

La télésurveillance ajoute de l’efficacité et de l’efficience aux soins de santé, en particulier dans le cas des populations isolées.

Le système de contrôle, d’évaluation et de mesure du rendement de la prestation des services de santé doit prendre appui sur des efforts pancanadiens déjà en cours, comme l’Initiative sur les données longitudinales administratives et sur la santé.

Les modèles de soins dirigés par le personnel infirmier peuvent être financés par le transfert des fonds consacrés aux hôpitaux et aux services d’urgence vers des soins communautaires ou à domicile. Par exemple, après que les patients hospitalisés en attente d’un autre niveau de soin sont pris en charge, on pourrait réduire le nombre de lits d’hôpitaux et réaffecter les fonds ainsi libérés à cette fin.

Selon des rapports indépendants, seulement en Ontario, qui représente 37 p. 100 de la population canadienne, des millions de dollars pourraient être économisés en coûts directs de santé chaque année :

  • en confiant la direction des soins des plaies à domicile au personnel infirmier;
  • en intégrant les modèles de soins dirigés par le personnel infirmier afin de réduire de 10 p. 100 les réadmissions à l’hôpital des malades chroniques;
  • en fournissant 25 p. 100 des soins palliatifs à domicile plutôt que dans les milieux hospitaliers de soins aigus;
  • en fournissant des soins communautaires aux patients hospitalisés requérant un autre niveau de soins;
  • en fournissant des soins communautaires proactifs et l’auto-prise en charge à des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque congestive et d’autres maladies chroniques.
Les solutions aux problèmes

Ces modèles recommandés de soins infirmiers pour les maladies chroniques s’harmonisent avec les Principes devant guider la transformation des soins de santé au Canada préconisés par l’Association canadienne des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et l’Association médicale canadienne (AMC) en juillet 2011

Les modèles s’alignent également sur la Charte des soins axés sur le patient proposée par l’AMC ainsi que sur d’autres recommandations faites dans le rapport 2010 La transformation des soins de santé au Canada : des changements réels, des soins durables. Par exemple, les points suivants s’appliquent fondamentalement tant aux recommandations de l’AMC qu’aux modèles recommandés dans le présent rapport :

  • Le rôle central de tous les paliers de gouvernement est d’assurer et de maintenir le bien-être de leurs citoyens et des générations futures.
  • Pour ce qui est de l’orientation, les gouvernements devraient viser une croissance soutenue et l’expansion des soins de santé (maladie) ou la qualité de la vie à long terme et la viabilité du système de services à la personne.
  • Se pencher sur la source et les raisons des dépenses de santé excessives et accrues doit consister, entre autres, (a) à offrir aux malades chroniques des soins proactifs, globaux, préventifs et dirigés par le personnel infirmier, (b) à les financer en réduisant les ressources consacrées actuellement aux soins hospitaliers aigus et (c) à continuer de confier la prestation des soins aigus et épisodiques aux médecins et aux infirmières praticiennes.