Récapitulatif
Perspectives de parties prenantes : l’intelligence artificielle (IA) dans les soins de santé, un potentiel à exploiter

30 novembre 2020

ANIMATRICE

  • Dre Alexandra T. Greenhill, fondatrice, P.-D. G. et médecin-chef de Careteam Technologies

CONFÉRENCIERS

  • Annette McKinnon, patiente ressource, Réseau des patients partenaires
  • Dr Reza Forghani, directeur et chercheur principal, Augmented Intelligence & Precision Health Laboratory, Centre universitaire de santé McGill
  • Mary Ackenhusen, cadre supérieure en résidence et responsable, Division des partenariats et de l’innovation, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique
  • Dre Tracie Risling, doyenne associée par intérim, Recherche et études supérieures au Collège de sciences infirmières, Université de la Saskatchewan
  • Dr Brendan Carr, P.-D. G, Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse
  • Dr Richard Reznick, professeur de chirurgie et doyen émérite, Faculté des sciences de la santé de l’Université Queen’s, et président, Groupe de travail sur l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies numériques du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

OBJECTIFS DE LA SÉANCE

  • Présenter un aperçu du rôle de l’intelligence artificielle (IA) comme outil de diagnostic, de traitement et de prévention dans l’avenir du système de santé canadien.
  • Entendre divers points de vue sur la façon dont l’IA peut être utilisée dans le domaine des services de santé et discuter des principaux facteurs à prendre en considération pour son adoption.
  • Traiter de l’incidence de la COVID-19 sur l’innovation en santé et sur la façon dont cette innovation appuie la transition vers un système de santé axé davantage sur les données.

RÉSUMÉ

L’avenir de l’IA dans le secteur des services de santé – Espoirs et craintes

Les panélistes ont fait part de ce qui les emballait et de ce qui les inquiétait le plus à propos de l’IA dans le secteur des services de santé au Canada :

Espoirs

Craintes

L’IA peut:

  • Permettre des progrès rapides
    (soit le développement rapide d’un vaccin contre la COVID-19)
  • Améliorer la sécurité des patients
  • Enrichir les dossiers médicaux des patients
  • Fournir des soins personnalisés efficaces et précis aux patients
  • Exécuter des tâches plus rapidement et plus efficacement, en plus de combler la pénurie actuelle de personnel
  • Nous aider à gérer les données en santé et à accéder à la fois aux détails et à une vue d’ensemble
  • Donner accès à des données à tous les intervenants du système de santé
  • Améliorer les services de santé et la santé des personnes au Canada, peu importe où elles vivent
  • Libérer du temps pour que les cliniciens puissent se concentrer sur les relations et les soins de compassion
  • Donner un sens aux données et en tirer une compréhension

 

  • Le Canada ne verra pas assez rapidement la valeur de l’IA
  • Une utilisation précipitée de l’IA pourrait entraîner des améliorations mineures sans permettre la refonte nécessaire à son utilisation efficace
  • Mettre trop l’accent sur la place de l’IA dans les circonstances actuelles au lieu de repenser entièrement les services de santé
  • La fragmentation de l’accès numérique pourrait toucher les populations marginalisées et entraîner ainsi un risque pour la qualité et la sécurité des patients
  • Une trop grande réticence pourrait être un obstacle aux mises à l’essai et à l’implantation de l’IA

Catalyseurs possibles pour l’implantation de l’IA dans le secteur de la santé :

  • Intégrer l’IA et la littératie numérique aux programmes de formation et de perfectionnement professionnel.
  • Établir des partenariats avec l’industrie ou engager le secteur privé dans des discussions sur les stratégies et l’implantation afin que le processus décisionnel évolue au même rythme que l’innovation.
  • Préparer et soutenir les travailleurs de la santé dans la mise en œuvre de l’IA et se concentrer sur l’établissement de liens de confiance avec les patients et les équipes de santé.
  • Normaliser les données et déterminer comment les partager à l’avantage du système dans son ensemble.

Façons d’utiliser l’IA pour accroître les possibilités des partenaires de soins :

  • Susciter de nouvelles conversations dans l’ensemble du secteur des services de santé, non seulement à l’étape de la conception conjointe, mais aussi au sujet des renseignements révélés par l’IA.
  • Habiliter les patients à devenir des membres à part entière de leur équipe de soins et à gérer eux-mêmes leurs soins.
  • Réduire la fastidieuse tâche de saisie des données et permettre aux cliniciens de se concentrer sur l’établissement de relations significatives avec leurs patients.

Dirigeants des services de santé et mise en œuvre de l’IA – mesures essentielles :

  • Se renseigner sur l’IA afin de mieux comprendre les problèmes liés à sa mise en œuvre et à l’affectation des ressources.
  • Cerner les secteurs au sein desquels l’IA aurait la plus grande incidence sur les services de santé.
  • Faire preuve de courage pour créer un environnement d’apprentissage qui intègre l’IA. Il est notamment nécessaire d’assurer la sécurité psychologique des équipes.

Suggestions pour assurer un accès équitable aux nouvelles technologies d’IA :

  • Reconnaître que les données dont nous disposons actuellement sont le produit de notre système actuel, qui est fortement axé sur les soins de courte durée. Les lacunes qui en découlent peuvent faire en sorte que des populations marginalisées ou que des besoins globaux des systèmes d’autres secteurs, comme ceux des soins primaires et des soins communautaires, soient mal représentés.
  • Faire participer les patients à l’élaboration des politiques et à la mise en œuvre de l’IA.
  • Investir dans l’infrastructure de TI en santé.

Réflexions à propos de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’utilisation de l’IA dans le secteur de la santé. La pandémie :

  • A forcé l’utilisation créative de la technologie pour offrir des soins en personne.
  • A mis en lumière la nécessité d’adopter davantage la technologie et d’investir dans l’infrastructure de TI en santé.
  • A permis au système de se concentrer sur un objectif – aplatir la courbe – et d’agir en conséquence. A permis la création d’une culture souple et adaptable qui pourrait être maintenue au-delà de la pandémie et utilisée pour s’attaquer à d’autres priorités émergentes, comme l’IA.
  • A poussé le secteur à acquérir la capacité de surmonter les obstacles à long terme pour offrir des soins virtuels lorsque ce besoin est devenu urgent. Il est essentiel de continuer à éliminer les obstacles en procédant à d’autres mises en œuvre.
  • Nous a permis de constater que nous avons raté l’occasion d’utiliser l’IA pour comprendre la dynamique de la transmission, procéder au traçage des contacts et gérer la transmission.

RESSOURCES PARTAGÉES

Voici les ressources qui ont été mentionnées pendant le webinaire : 

ENREGISTREMENT DU WEBINAIRE

Visionnez le webinaire complet ici!

WEBINAIRES À VENIR

Cliquez ici pour en savoir plus sur la série de webinaires de la FCASS et de l’ICSP sur l’IA dans le secteur des services de santé

Le nouvel organisme issu de la fusion de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé et de l’Institut canadien pour la sécurité des patients travaille avec des partenaires pour faire connaître des innovations éprouvées et des pratiques exemplaires en matière de sécurité des patients et de qualité des services de santé. En collaborant avec des patients et d’autres partenaires, nous pouvons améliorer durablement l’expérience des patients, la vie professionnelle des prestataires de soins de santé, l’utilisation des ressources et la santé de toutes et tous au Canada. L’organisation est un organisme de bienfaisance sans but lucratif financé par Santé Canada.

Les opinions exprimées dans le présent document ne représentent pas nécessairement celles de Santé Canada. Visitez le fcass-cfhi.ca et le patientsafetyinstitute.ca pour en savoir plus.