La FCASS, la Fondation Thunderbird Partnership et le First Peoples Wellness Circle s’unissent en faveur de la santé mentale et du bien-être des Premières Nations

15 juillet 2020. – La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS), la Fondation Thunderbird Partnership et le First Peoples Wellness Circle (FPWC) ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un nouvel engagement dans leur entente de partenariat visant à améliorer la santé mentale et le bien-être des Premières Nations. Dans un esprit de collaboration, la FCASS reconnaît et respecte le rôle fondamental de la Fondation Thunderbird Partnership et du First Peoples Wellness Circle en tant que chefs de file et organismes spécialisés en santé mentale, en bien-être et en lutte contre les dépendances chez les Premières Nations. Jusqu’au 31 mars 2021, ce nouvel engagement ciblera des occasions de collaboration et de travail réciproque dans trois domaines clés :

  • Partage d’information et d’initiatives de développement des capacités comportant des possibilités de perfectionnement virtuelles ou en personne, et destinées à transmettre de l’information et des connaissances et à offrir des services de perfectionnement qui s’adressent aux membres de tous les organismes.
  • Initiatives systémiques en santé mentale et application des leçons apprises et des pratiques exemplaires en privilégiant la promotion de la vie et du bien-être pour contribuer à la mise en œuvre du Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations (CCMMPN) dans l’intérêt du bien-être des Premières Nations vivant au Canada.
  • Collaboration organisationnelle visant à soutenir l’infrastructure, la croissance et la pérennité pour favoriser l’équité entre les organismes autochtones nationaux, et ainsi approfondir les liens, les partenariats et le partage des compétences entre les trois organismes.

« Le partenariat que nous avons conclu avec la Fondation Thunderbird Partnership et le First Peoples Wellness Circle est au cœur de notre approche et de notre engagement pour la santé et le bien-être des peuples autochtones et pour la promotion de la réconciliation », indique Jennifer Zelmer, présidente-directrice générale de la FCASS. « Guidés par les perspectives des Premières Nations, des Inuits et des Métis, nous apprenons ensemble à renforcer les relations propices à la sécurité culturelle et à l’humilité dans les systèmes de santé. »

« La Fondation Thunderbird se réjouit de la reconnaissance croissante accordée au savoir culturel et aux pratiques autochtones comme fondements du bien-être. Ce partenariat avec la FCASS et le First Peoples Wellness Circle découle d’une détermination et d’une véritable collaboration dont le but est de tisser des liens qui favoriseront le bien-être mental des membres des Premières Nations dans le système de santé canadien. Tout grand changement est le fruit de travail acharné, et il est primordial de trouver des alliés dans le processus pour faire en sorte que les droits des Premières Nations en matière de santé et de bien-être soient respectés. » – Carol Hopkins, directrice générale, Thunderbird Partnership Foundation

« Le First Peoples Wellness Circle est ravi de poursuivre son travail avec la FCASS : la signature de l’entente de partenariat témoigne de l’importance de cette prochaine étape dans notre relation. Dans le cadre de notre collaboration avec la FCASS et la Fondation Thunderbird Partnership, nous espérons pouvoir encourager les pratiques exemplaires basées sur le savoir culturel et les traditions afin de favoriser la bonne santé mentale des Premières Nations. » – Dre Brenda M. Restoule, psychologue, directrice générale, First Peoples Wellness Circle

La FCASS, la Fondation Thunderbird Partnership et le First Peoples Wellness Circle ont une vision commune du Canada où les lacunes dans le domaine de la santé mentale et du bien-être entre les Premières Nations et les Canadiens non autochtones sont comblées, et où l’on reconnaît que le savoir autochtone et les modèles culturels de bien-être sont ancrés dans la culture communautaire des Premières Nations.

À propos de la FCASS

La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé soutient ses partenaires pour accélérer la découverte, la diffusion et la mise à l’échelle d’innovations qui ont fait leurs preuves dans le domaine des services de santé. Nous travaillons main dans la main avec vous afin d’améliorer les soins et la santé pour toutes et tous au Canada. La FCASS est déterminée à se laisser guider par les perspectives des Premières Nations, des Inuits et des Métis, et à favoriser l’apprentissage mutuel et le renforcement de relations propices à la sécurité culturelle et à l’humilité dans les systèmes de santé. Aujourd’hui comme demain, ensemble, nous pouvons créer de meilleurs services de santé pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens, afin d’améliorer l’expérience du patient, la santé de la population, la vie professionnelle des prestataires de soins de santé et l’optimisation des ressources. La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) est un organisme sans but lucratif financé par Santé Canada. Les opinions exprimées dans le présent document ne représentent pas nécessairement celles de Santé Canada. La FCASS reconnaît que son bureau d’Ottawa se trouve sur le territoire traditionnel non cédé de la Nation algonquine anishinabée.

À propos de la Fondation Thunderbird Partnership

La Fondation Thunderbird Partnership est un organisme sans but lucratif et un chef de file respecté en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances au sein des Premières Nations. Nous sommes déterminés à travailler conjointement avec les nations autochtones afin d’améliorer la capacité des communautés à lutter contre les dépendances et à remédier aux problèmes de santé mentale en préconisant une approche holistique de guérison et de bien-être dans laquelle la culture, le respect, la collaboration, la communauté et la compassion sont valorisés. Une de nos priorités est la création d’un continuum des soins qui serait offert à tous les peuples autochtones au Canada.

À la base de ce continuum se trouve le document Honorer nos forces : cadre renouvelé du programme de lutte contre les toxicomanies chez les Premières Nations du Canada. Ce document, qui traite du développement communautaire, des services de prévention, du dépistage précoce, des interventions et du traitement des dépendances, aborde la place de la santé mentale et du bien-être dans tous les aspects des soins.

Nous soutenons également le Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations (CCMMPN), fondé sur le cadre renouvelé Honorer nos forces et ancré dans le savoir culturel, qui met en valeur les forces et le potentiel des Premières Nations. Notre travail est donc basé sur la définition que les Premières Nations donnent du bien-être mental, laquelle s’articule autour des quatre éléments définis dans le CCMMPN : l’Espoir, l’Appartenance, le Sens et le But.

La Fondation Thunderbird Partnership est également membre du Wharerātā Group, un réseau international de dirigeants autochtones qui œuvrent dans le domaine de la santé mentale et de la toxicomanie. Nous partageons une vision du futur proche dans lequel les peuples autochtones jouissent d’une santé et d’un mieux-être optimaux, et nous contribuons à cette vision en utilisant stratégiquement notre leadership autochtone pour influencer les systèmes de santé mentale et de lutte contre les dépendances.

La Fondation Thunderbird Partnership a été formée en 2015, lors de la fusion officielle entre la Fondation autochtone nationale de partenariats pour la lutte contre les dépendances (FANPLD) et la Native Mental Health Association of Canada (NMHAC). Cette union témoigne d’une vision commune de la santé mentale et de la toxicomanie comme faisant partie d’un continuum des soins basé sur le savoir culturel. La Fondation Thunderbird Partnership œuvre aujourd’hui en tant que division de la FANPLD.

À propos du First Peoples Wellness Circle

Le First Peoples Wellness Circle (FPWC) est issu de l’héritage de la Native Mental Health Association of Canada (NMHAC) et du travail remarquable effectué par des pionniers de la santé mentale autochtone, comme le père fondateur Dr Clare Brant, Joan Glode, Dre Marlene Brant-Castellano, Dr William (Bill) Mussell et Robert Allen. Grâce à leur travail de pionniers, ils ont mis en lumière les acquis des communautés autochtones dans la lutte contre les problèmes de santé mentale, lesquels sont ancrés dans le savoir ancestral et les faits. En 2015, le FPWC a conclu une entente avec la Fondation Thunderbird Partnership. Ensemble, ces deux organismes présentent certaines des idées les plus modernes et prometteuses en matière de santé mentale des Premières Nations du Canada.

Le FPWC est un organisme national sans but lucratif administré et dirigé par des leaders autochtones. Il vise à améliorer la vie des Premières Nations canadiennes en abordant de front la guérison, le mieux-être et d’autres enjeux de santé mentale et en puisant dans le savoir culturel et scientifique. Notre mission : encourager une collaboration transformatrice qui pave la voie au bien-être et à la santé globale des Premières Nations grâce à diverses perspectives culturelles. Ayant reçu un mandat dans le Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations, le FPWC collabore avec des équipes de santé mentale pour offrir un soutien complet à la main-d’œuvre qui y travaille. Comme l’explique le coprésident, « nous tirons parti des apprentissages de nos ancêtres, mais nous évoluons aussi et apprenons d’autres traditions et pratiques issues du monde entier. Notre travail se fonde sur le système de valeurs autochtones prônant la compassion et le partage. Nous nous engageons à intégrer le meilleur de chaque monde, en utilisant les meilleurs outils disponibles afin de favoriser la guérison et le bien-être de notre peuple ».