La FCASS et Santé Î.-P.-É. unissent leurs forces pour améliorer les soins aux personnes atteintes de démence

St. John’s, Canada, le 4 juin 2018 – La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) et Santé Î.-P.-É. ont annoncé aujourd’hui que tous les foyers de soins de longue durée publics participeront à un projet de 18 mois à l’échelle de la province visant à améliorer les soins de la démence grâce à l’utilisation appropriée des antipsychotiques.

Au Canada, environ un résident d’établissements de soins de longue durée qui prend des antipsychotiques sur cinq n’a pas reçu de diagnostic de psychose. Le taux de résidents des foyers de soins de longue durée de Santé Î.-P.-É. qui prennent des antipsychotiques est de 21,9 %, ce qui équivaut à la moyenne nationale.

Les antipsychotiques sont parfois utilisés pour gérer les symptômes comportementaux liés à la démence, mais peuvent être dangereux lorsqu’ils sont prescrits de manière inappropriée et nuire aux personnes atteintes de démence. 

Le projet collaboratif Utilisation appropriée des antipsychotiques (UAA) pour améliorer la qualité de vie des résidents des foyers de soins de longue durée contribuera à réduire l’utilisation inappropriée d’antipsychotiques et les risques associés, tels une détérioration des capacités cognitives, la confusion, les étourdissements, la somnolence, les accidents vasculaire cérébral, et les chutes. Il vise également à améliorer la qualité et l’expérience des soins associés à la démence pour les résidents, leur famille et le personnel.

Selon Maureen O’Neil, présidente de la FCASS, si la surutilisation des antipsychotiques est un enjeu qui touche l’ensemble du pays – et du monde –, il y a cependant de l’espoir. « En 2016 et 2017, quelque 22 % des résidents des foyers de soins de longue durée canadiens prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose, mais ce taux s’élevait à 32 % il y a cinq ans, indique Mme O’Neil. Nous sommes impatients de prendre connaissance des résultats de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador. »

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de participer à cette importante initiative et de collaborer avec nos partenaires de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé, nos résidents d’établissements de soins de longue durée et leur famille, indique Andrew MacDougall, directeur des soins de longue durée de Santé Î.-P.-É. En mettant l’accent sur l’utilisation appropriée des antipsychotiques, ce projet vise à améliorer la qualité de vie de nos résidents grâce à l’application d’approches holistiques des soins. Nous avons très hâte de mettre en pratique les nombreux avantages que cette initiative offre. »

Annonce des équipes de l’Île-du-Prince-Édouard

La FCASS fournira jusqu’à 13 500 $ d’aide financière directe et un important soutien pour stimuler la diffusion de la stratégie UAA, y compris du personnel attitré à la gestion des activités du projet collaboratif, un encadrement et un soutien aux enseignants, une plateforme en ligne proposant des documents d’éducation normalisée pour appuyer les approches UAA centrées sur la personne, ainsi qu’un soutien à l’évaluation. Santé Î.-P.-É. fournira 230 000 $. 

Les foyers de soins de longue durée de l’Île-du-Prince-Édouard collaboreront avec 39 foyers de Terre-Neuve-et-Labrador et cinq foyers de l’initiative Leap pour la qualité des soins aux aînés (Seniors Quality Leap Initiative), un réseau nord-américain d’organismes de soins de longue durée qui se consacre à l’amélioration des soins cliniques et de la sécurité des aînés dans le cadre de cette initiative.

Les équipes de l’Île-du-Prince-Édouard comprennent les suivantes : 

1. Foyer Colville

Souris

2. Foyer Riverview

Montague

3. Foyer Prince Edward

Charlottetown

4. Foyer Beach Grove

Charlottetown

5. Foyer Summerset

Summerside

6. Foyer Wedgewood

Summerside

7. Foyer Stewart Memorial

Tyne Valley

8. Foyer Margaret Stewart Ellis

O’Leary

9. Foyer Maplewood

Alberton

Mise en œuvre de la stratégie

Depuis 2014, la FCASS a appuyé plus de 140 foyers de soins de longue durée de partout au Canada afin d’accroître l’utilisation appropriée des médicaments antipsychotiques et d’améliorer la qualité de vie des résidents dans le cadre d’un projet collaboratif pancanadien et de la mise à l’échelle provinciale au Nouveau-Brunswick et au Québec. Ce nouveau programme s’appuiera sur le succès des précédents.

La FCASS offrira une formation et un encadrement sur mesure afin d’aider les équipes interprofessionnelles des foyers de soins de longue durée (dont le personnel infirmier, les préposés, les médecins, les pharmaciens et l’administration) à utiliser les données pour reconnaître les patients qui pourraient profiter de thérapies non médicamenteuses pour traiter leurs comportements associés à la démence. Les intervenants de première ligne seront ainsi mieux informés des particularités de chaque résident et pourront travailler avec les familles pour offrir des services et des soins personnalisés, comme la musicothérapie et la ludothérapie.

La stratégie UAA a fait ses preuves dans les foyers de soins et les établissements de soins de longue durée :

  • Le projet collaboratif pancanadien UAA a permis de réduire de 54 % l’utilisation inappropriée d’antipsychotiques. Les résultats ont démontré des réductions considérables des comportements socialement inacceptables et de la résistance aux soins, ainsi qu’une réduction de 20 % des chutes.
  • La phase 1 du projet collaboratif du Nouveau-Brunswick a permis une réduction de 43 % dès l’étape de la mise en œuvre initiale, et le nombre de chutes a diminué du tiers.
  • Les résidents dont la dose d’antipsychotique a été réduite ou complètement éliminée ont démontré une meilleure capacité de socialisation, étaient davantage en mesure de se nourrir par eux-mêmes et étaient plus éveillés, ce qui a amélioré l’expérience de soins pour le personnel et les familles.

Grâce à cette initiative, Santé Î.-P.-É. améliorera les soins et la santé des résidents atteints de démence dans les établissements de soins de longue durée, tout en promouvant la pérennité du système de santé provincial. Le programme vise également à soutenir une priorité commune des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, soit améliorer l’abordabilité, l’accessibilité et l’utilisation appropriée des médicaments d’ordonnance.  

Pour en savoir plus : https://www.fcass-cfhi.ca/WhatWeDo/appropriate-use-of-antipsychotics

À propos de la FCASS

La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé recense des innovations éprouvées et accélère leur diffusion partout au Canada, ce qui améliore les soins aux patients, la santé de la population et l’optimisation des ressources. La FCASS est un organisme sans but lucratif financé par Santé Canada. Rendez-vous à l’adresse fcass-cfhi.ca pour en savoir davantage.

– 30 –

Les opinions exprimées dans la présente publication ne reflètent pas nécessairement celles de Santé Canada.

Pour en savoir plus ou organiser une entrevue avec les médias, veuillez communiquer avec l’une des personnes suivantes :