Améliorer les soins aux anciens combattants qui séjournent dans des établissements de soins de longue durée

Le défi : améliorer l’évaluation et le traitement de la douleur

Un examen de la documentation médicale révèle que les personnes âgées souffrent souvent inutilement, en raison d’une évaluation insuffisante et d’une prise en charge déficiente de leurs problèmes, notamment de la douleur. En fait, la prévalence de la douleur chez les personnes âgées est la plus élevée parmi celles qui séjournent dans des foyers de soins de longue durée, souvent parce qu’elles ne sont pas en mesure d’autoévaluer leur douleur. Depuis plusieurs années, la prestation des soins quotidiens continus à l’Édifice commémoratif des anciens combattants Camp Hill à Halifax, en Nouvelle-Écosse, est devenue de plus en plus complexe, car un nombre sans cesse croissant de patients souffrent de nombreuses maladies chroniques complexes et multisytémiques, notamment de démence. Un sondage sur la satisfaction des patients effectué auprès d’anciens combattants et leur famille révèle que la gestion de la douleur est un domaine qu’il faut améliorer. De plus, lors d’une récente visite, Agrément Canada a recommandé que l’établissement mette en place des outils pour évaluer la douleur chez les patients souffrant de troubles cognitifs.

Le projet d’amélioration : élaborer un protocole d’évaluation de la douleur et adopter une nouvelle philosophie de soins

Elsie Rolls, directrice des Services aux anciens combattants de la régie régionale de la santé Capital, a lancé le projet d’amélioration proposé dans le cadre du programme FORCES avec l’appui d’une équipe interdisciplinaire, formée d’anciens combattants, de leur famille, de représentants du personnel de l’établissement et d’autres experts, afin d’élaborer et de mettre en oeuvre un programme officiel d’évaluation et de gestion de la douleur et d’adopter une nouvelle approche de traitement de la douleur chez les personnes âgées.

Le résultat : les registres journaliers des malades, une composante clé de la stratégie de gestion de la douleur

L’équipe a colligé des données sur la gestion, la prévalence et l’intensité de la douleur ressentie par les anciens combattants résidant au foyer de soins de longue durée ainsi que sur diverses stratégies de prise en charge de la douleur. L’équipe a également modifié le registre journalier des malades utilisé par les infirmières de l’établissement pour y inclure l’évaluation de la douleur et la documentation à ce sujet, car une évaluation insuffisante constitue le plus grand obstacle à la gestion de la douleur. Enfin, Mme Rolls et son équipe ont élaboré un programme d’éducation en matière d’évaluation et de gestion de la douleur, ainsi qu’une nouvelle philosophie de soins, avec la participation d’Anciens Combattants Canada. L’établissement utilise désormais des outils officiels pour évaluer la douleur, les stratégies de gestion et l’efficacité du traitement de la douleur.

L’impact : la satisfaction des patients est unanime et le programme est largement applicable

Depuis l’instauration de cette approche de gestion de la douleur, les résidents et leur famille sont beaucoup plus satisfaits des soins prodigués, les évaluations de suivi faisant état d’un taux de satisfaction de 99 à 100 p. 100. L’équipe du projet d’amélioration a poursuivi l’élaboration de ce programme pour tenir compte des aspects spirituel, émotionnel, social et psychologique de la douleur. Elle a également élaboré et mis en oeuvre un programme d’orientation interdisciplinaire qui fait une très large place à la philosophie des soins et de la prestation des services ainsi qu’au programme de gestion de la douleur. Ces travaux peuvent facilement s’appliquer à d’autres organismes qui offrent des services de santé aux personnes âgées, particulièrement à celles qui souffrent de troubles cognitifs. La régie régionale de la santé Capital, au sein de laquelle est situé l’établissement où travaille Elsie Rolls, fait fond sur ce projet pour étendre ses stratégies de gestion de la douleur aux personnes qui ne peuvent effectuer une autoévaluation sûre de leur douleur.

Elsie Rolls

Elsie Rolls
Directrice des Services aux anciens combattants
Édifice commémoratif des anciens combattants Camp Hill
Halifax (Nouvelle-Écosse)

 

Pour en savoir plus sur ce projet ou le programme FORCES veuillez visiter fcass-cfhi.ca/forces ou nous envoyer un courriel à info@cfhi-fcass.ca.