L’amélioration de l’alimentation permet aux personnes âgées fragiles de vivre mieux et plus longtemps

Le défi : la prévention et le traitement de la malnutrition chez les personnes âgées 

La malnutrition est un problème très répandu dans les établissements de soins de longue durée au Canada et à l’échelle mondiale, alors que 40 à 85 p. 100 des personnes âgées fragiles en souffrent. Parfois, elles sont déjà sous-alimentées au moment de leur admission. Dans certains cas, des pathologies complexes contribuent aux carences nutritionnelles des résidents. Dans d’autres cas, les établissements de soins de longue durée ne sont pas en mesure de répondre aux besoins nutritionnels de leurs patients; soit que les menus n’offrent pas assez de variété, soit que certains résidents éprouvent des problèmes de déglutition non diagnostiqués, ou qu’ils aient besoin de plus d’aide pour s’alimenter qu’ils n’en reçoivent. Dans bien des cas, il est possible de prévenir et de traiter la malnutrition.

Le projet d’amélioration : une meilleure alimentation grâce à un plan d’intervention en trois volets

Noella Leydon, directrice des Services d’alimentation et de nutrition de la région sanitaire de Saskatoon, a élaboré une approche intégrée de la planification des politiques des services alimentaires, afin d’améliorer l’alimentation des 2 080 résidents de 29 établissementsde soins de longue durée. Le projet d’améliorationqu’elle a proposé dans le cadre du programme FORCEScomportait trois objectifs précis : faire en sorte quele personnel des Services alimentaires et de nutritionpossède les compétences requises; fournir unealimentation saine à tous les résidents; évaluer l’étatnutritionnel des résidents et mobiliser ces derniers ainsique leur famille afin de trouver la meilleure solution auxproblèmes éventuels. 

Le résultat : une alimentation améliorée etvune diminution des plaies de pression

À la suite de l’heureuse issue d’un projet pilote dans un établissement, Leydon a instauré une approche en vue d’atteindre les trois objectifs fixés. Voici des exemples de réussite :

  • formation de 1 200 employés sur l’aide pendant les repas; 
  • formation sur la salubrité des aliments dans 29 centres; 
  • réseautage des responsables des services d’alimentation dans 29 centres; 
  • élaboration d’un processus d’aiguillage vers une diététicienne dans les établissements urbains de soins de longue durée de Saskatoon; 
  • élaboration de menus enrichis dans sept centres; 
  • établissement d’une collaboration avec l’équipe du Conseil de la qualité des services de santé de la province et Agrément Canada pour réduire le risque des plaies de pression (que la malnutrition peut aggraver); 
  • contribution à la rédaction des lignes directrices en matière d’alimentation des établissements provinciaux de soins de longue durée, publiés récemment.

L’impact : une meilleure coordination des soins et l’amélioration de la nutrition dans les établissements de soins de longue durée de Saskatoon

Le projet a été la première étape de l’intégration et de la coordination des services alimentaires et de nutrition dans 29 établissements de soins de longue durée. Il a obtenu le financement permanent d’un poste de diététiste afin d’appuyer le programme de formation FEAST (Food Education And Standards Training) en milieu rural. Des boursiers du programme FORCES poursuivent le travail entrepris par Mme Leydon en réalisant leurs propres projets portant sur les programmes de soins continus complexes offerts aux populations vulnérables. Actuellement, on met au point une « analyse des valeurs » des patients dans la région sanitaire afin de répondre aux besoins de ces patients.

Noella Leydon

« À l’heure actuelle, une diététiste agit à titre de consultante afin de faire avancer le travail amorcé. Un tiers des (29) foyers pour les aînés de la région sanitaire de Saskatoon offrent un nouveau menu enrichi, adapté aux besoins de leurs résidents, et la formation du personnel sur l’aide pendant les repas se poursuit. Nous mettons l’accent sur l’amélioration de la qualité de vie des résidents des établissements de soins de longue durée pour que chaque jour soit une fête et chaque repas un festin! »
— Noella Leydon Directrice des Services d’alimentation et de nutrition Région sanitaire de Saskatoon


Pour en savoir plus sur ce projet ou le programme FORCES veuillez visiter fcass-cfhi.ca/forces ou nous envoyer un courriel à info@cfhi-fcass.ca.