Importante réduction des engorgements dans les services d’urgence

Le défi : réduire les temps d’attente et les engorgements dans les services d’urgence

L’engorgement des services d’urgence est un problème dans de nombreux hôpitaux du Canada, mais il est particulièrement aigu dans l’ancienne région sanitaire de Calgary (appelée aujourd’hui la Région de Calgary de Services de santé Alberta − AHS). Dans les services d’urgence de cette régie de la santé, les patients ont connu des temps d’attente deux fois plus longs que ceux de l’Ontario pour leur première évaluation, et les cas urgents ont été obligés d’attendre quatre fois plus longtemps que ce que recommandent les lignes directrices nationales. Le Dr Ward Flemons s’est dit qu’on ne pourrait pas résoudre le problème en s’attaquant à une seule étape du processus complet — entrée, passage ou sortie — mais plutôt en examinant et en réformant le système global des services d’urgence.

Le projet d’amélioration : examiner les résultats pour instaurer une démarche systémique

Afin de trouver des méthodes pour accélérer la circulation des patients, le Dr Flemons, vice-président des Résultats pour la santé, a entamé sa participation au programme FORCES en faisant un examen exhaustif des recherches existantes. Bien qu’ayant constaté que la plupart des recherches portent sur la seule étape du passage en hôpital, il a pu se servir des observations sur cette situation pour concevoir plusieurs projets d’intervention fondés sur des données probantes afin de couvrir la totalité du système — de l’admission (quand les patients arrivent en salle d’urgence) jusqu’au passage, puis à la sortie (lorsque les patients sortent du service d’urgence).

Le résultat : un programme GRIDLOCC conçu pour mettre fin à l’engorgement des services d’urgence

Ces divers projets d’intervention font partie du programme général appelé GRIDLOCC (Getting Rid of Inappropriate Delays that Limit Our Capacity to Care − éliminer les temps d’attente inappropriés qui limitent notre capacité à fournir des services). Bien que différents projets soient destinés à résoudre des problèmes particuliers à chacune des trois étapes, toutes les interventions reposent sur des méthodes ayant fait leurs preuves, comme LEAN ou Six-Sigma, et mettent l’accent sur la résolution prioritaire des obstacles les plus graves à une circulation harmonieuse des patients.

L’impact : la désignation de zones accélère grandement la circulation des patients

L’une des interventions particulièrement efficaces a consisté à restructurer l’étape du passage en hôpital de façon à permettre aux urgentologues de rester dans des zones désignées pour différentes catégories de patients au lieu de faire circuler les médecins entre les patients. Les résultats ont été immédiats et spectaculaires : le temps consacré par les médecins à circuler à l’intérieur de l’hôpital est tombé de 51 p. 100 de leur temps total au travail à 4 p. 100 seulement. Cette amélioration a permis d’accroître le temps que passent les médecins avec les patients de 14 p. 100 de leur temps total à 59 p. 100, et de réduire de 21 p. 100 le temps d’attente moyen du patient pour obtenir sa première évaluation par un urgentologue.

Dr Ward Flemons

 

Dr Ward Flemons
Vice-président des Résultats pour la santé
Région de Calgary de Services de santé Alberta, Calgary (Alberta)

 

Pour en savoir plus sur ce projet ou le programme FORCES veuillez visiter fcass-cfhi.ca/forces ou nous envoyer un courriel à info@cfhi-fcass.ca.