Une autorité sanitaire régionale améliore la dialyse à domicile et réalise d’importantes économies

Le défi : déclin de l'analyse à domicile comme option pour les patients du Manitoba

Selon les derniers chiffres, l’incidence (nombre de nouveaux patients) et la prévalence (nombre total de patients) de l’utilisation de la dialyse au Manitoba sont parmi les plus élevées au Canada. L’Office régionale de la santé de Winnipeg (ORSW) encourage les patients à utiliser les services de dialyse à domicile du Programme rénal du Manitoba, qui assure aux patients de meilleurs résultats que la dialyse à l’hôpital et permet à la province de réduire ses coûts en diminuant le besoin de professionnels de la santé et de places à l’hôpital. Bien que le taux d’utilisation de la dialyse à domicile au Manitoba − 19 p. 100 − soit comparable à la moyenne nationale, il est sensiblement inférieur à celui enregistré par des programmes connaissant plus de succès — 27 p. 100 en Colombie-Britannique, par exemple. Plus troublant encore, le pourcentage actuel risque d’être le zénith historique pour la province, car l’utilisation de la dialyse à domicile baisse régulièrement au Manitoba.

Le projet d'amélioration : de nombreuses options pour répondre aux besoins précis des patients

Dans son examen des données probantes, Dan Skwarchuk, directeur général, Intégration et innovation de l’ORSW et appuyé par Paul Komenda, directeur de l’hémodialyse à domicile du Programme rénal du Manitoba, a constaté que les programmes de dialyse à domicile couronnés de succès répondent à deux exigences. Ils doivent permettre de repérer assez tôt les patients pour promouvoir la dialyse à domicile, et d’assurer que les services de dialyse à domicile répondent mieux aux besoins des patients. La dialyse à domicile ne saurait être une solution universelle. Elle doit être suffisamment diversifiée et flexible pour répondre aux différents besoins, situations et conditions des patients.

Le résultat : améliorations clés

Étant donné le succès des programmes de dialyse à domicile, Dan Skwarchuk et Paul Komenda ont pris des mesures, dans le cadre d’un projet d’amélioration FORCES, afin de rendre la dialyse à domicile du Programme rénal du Manitoba plus attrayante pour les patients. Leur approche a mis en évidence les améliorations apportées au système pour identifier les patients plus tôt, notamment le renforcement des technologies de l’information et l’introduction de nouveaux tests de laboratoire. Elle a également proposé différents types de traitement à domicile, mieux adaptés aux besoins des patients, par exemple la dialyse pendant la nuit.

L’impact : une hausse de 28 p. 100 de la dialyse à domicile et une économie de 3,2 millions de dollars

L’approche est efficace. Depuis sa mise en oeuvre, le Programme rénal du Manitoba a enregistré une hausse de 28 p. 100 de la dialyse à domicile, ce qui représente 71 patients supplémentaires faisant leur dialyse à la maison. Cette amélioration a permis au système de santé provincial d’économiser 3,2 millions de dollars. Cette économie tient à un facteur fondamental : la dialyse à domicile coûte moins cher que la dialyse en milieu hospitalier dans la mesure où elle élimine le besoin d’espace dispendieux à l’hôpital et exige moins de travailleurs de la santé.

Dan Skwarchuk

Dan Skwarchuk
Directeur général
Intégration et innovation
Office régional de la santé de Winnipeg
Winnipeg (Manitoba)

Paul Komenda

Paul Komenda
Directeur médical
Hémodialyse à domicile
Programme rénal du Manitoba
Winnipeg (Manitoba)

Pour en savoir plus sur ce projet ou le programme FORCES veuillez visiter fcass-cfhi.ca/forces ou nous envoyer un courriel à info@cfhi-fcass.ca.