Résumé de données probantes : les proches aidants comme partenaires de soins essentiels

nov. 23, 2020

Au début de la pandémie de COVID-19, de rigoureuses restrictions générales des visites ont été imposées aux « visiteurs » des établissements de services de santé, notamment des hôpitaux de soins de courte durée et de réadaptation, des établissements de soins de longue durée et des autres milieux collectifs de soins en hébergement. Bien après le début de la crise, des données ont révélé les effets considérables de ces restrictions sur la qualité de vie et le bien-être physique, émotionnel et psychologique de beaucoup de gens : patients, résidents, clients* , familles, proches aidants, prestataires, etc. La recherche montre aussi un changement important sur le plan de la sécurité des patients et de la qualité et de l’efficacité des soins.

Cette revue de la littérature présente un résumé des données probantes, toujours plus nombreuses, sur la présence des proches aidants comme partenaires de soins essentiels. L’information est regroupée en quatre grands sujets :
1. Les avantages de la présence des proches aidants. Cette partie décrit l’ensemble croissant de données probantes qui démontre que la présence des partenaires de soins essentiels améliore la sécurité et l’expérience des patients, ainsi que les soins et leur efficacité dans toutes sortes de milieux de soins en établissement.
2. Le programme Meilleurs ensemble : politiques sur la présence des proches aidants dans les hôpitaux canadiens. Les résultats de Meilleurs ensemble, un programme terminé de la FCASS, indiquent que les politiques sur la présence des familles des hôpitaux du pays ont changé dans les cinq dernières années. Ces politiques ont aussi changé pendant la crise de la COVID-19, dans les hôpitaux comme les établissements de soins de longue durée.
3. La transmission de la COVID-19 dans les hôpitaux et en soins de longue durée. Cette section aborde la transmission de la COVID-19 dans les établissements pendant la pandémie. 
4. Les effets des politiques de visites restrictives des hôpitaux et des milieux de soins de longue durée à l’ère de la COVID-19. Les nouvelles recherches mettent en lumière la multitude de risques que l’imposition de politiques de visites restrictives durant la pandémie a jusqu’à maintenant posés pour la sécurité des patients, la qualité et l’efficacité des soins, et les effets de ces politiques sur les familles, les proches aidants et les prestataires.

Télécharger les Résumé de données probantes : les proches aidants comme partenaires de soins essentiels