Dr Blair O’Neill

Blair O’Neill 

Dr O’Neill exerce depuis 1990 à titre de cardiologue. Il a exercé des fonctions de haute direction dans le secteur de la santé, en tant que directeur du Laboratoire de cathétérisme cardiaque à l’Hôpital général de Victoria et, plus tard, au Centre des sciences de la santé Reine-Elizabeth II (QEII) à Halifax, où il a ensuite été nommé chef du service de cardiologie. En 2008, il a été engagé comme directeur du Service de cardiologie par l’Université de l’Alberta et par l’Institut de cardiologie Mazankowski de l’Alberta. En 2012, il est devenu directeur médical principal du Réseau clinique stratégique en santé cardiovasculaire pour Services de santé Alberta. Puis, en 2015, il a été nommé médecin hygiéniste en chef adjoint pour l’ensemble des réseaux cliniques stratégiques de la province. Il a siégé au conseil de la Société canadienne de cardiologie (SCC) de 1995 à 2000, puis à son comité de direction de 2008 à 2012, pour devenir président de la Société entre 2010 et 2012. Il a présidé le Comité d’accès aux soins de la SCC, contribuant ainsi largement à définir les cibles, d’ailleurs adoptées à l’échelle nationale, des services et des interventions en cardiologie. Il a également présidé deux initiatives : d’une part, l’Initiative Qualité de la SCC, laquelle a permet d’adopter des définitions communes pour les données des registres de cardiologie au Canada; d’autre part, l’initiative visant à définir des indicateurs de qualité des soins à l’échelle nationale pour les maladies cardiovasculaires. Il a aussi assuré la présidence du Consortium pour la qualité pour le compte de l’Association médicale canadienne.

Il a aussi participé à de nombreuses études sur la santé cardiovasculaire. Il a passé en revue le Service de cardiologie de l’Université McMaster et de l’hôpital St. Michaels de Toronto, ainsi que le Programme de sciences cardiaques du centre des sciences de la santé Sunnybrook à Toronto. En Alberta, il a dirigé l’étude sur les temps d’attente en chirurgie cardiaque et a proposé des solutions pour les réduire. Il a également coprésidé le groupe de travail sur l’élargissement des services cardiaques spécialisés, comme une unité indépendante d’intervention coronarienne percutanée dans la région centrale des Services de santé Alberta.