Découvrez les histoires de Meilleurs ensemble

Des hôpitaux et des organismes de santé partout au Canada ont rapidement remarqué les nombreux avantages de l’application de politiques sur la présence des familles. Découvrez en quoi, selon les patients, les familles et les dirigeants du domaine de la santé, ces politiques ont eu un effet de transformation sur les soins et la culture des établissements. 


Meilleurs ensemble aide les hôpitaux à accueillir les familles en tant que partenaires de soin

Health PEI Quand les membres de la famille ont la possibilité de venir visiter leurs proches dans les établissements de santé, les patients ont tendance à aller mieux. Un ensemble croissant de preuves indique que les heures de visite limitant la présence des membres de la famille peuvent avoir des répercussions négatives sur la qualité, les coûts et les résultats. Les soins centrés sur le patient et sur la famille consistent en une approche de planification, de prestation et d’évaluation des soins de santé qui reconnaît l’importance du partenariat entre les prestataires de soins de santé, les patients et leurs familles.

 


L’île du Prince-Édouard invite les familles à se sentir les bienvenues.

Health PEI Quand la FCASS a lancé un appel de candidatures pour la cybercollaboration Meilleurs ensemble, la direction de Santé Î.-P.-É. était en pleine discussion sur les stratégies de mise en œuvre des initiatives pour améliorer l’expérience des patients. Le groupe avait récemment terminé de donner une série de présentations à ses établissements portant sur les soins centrés sur le patient et sur la famille.

 


La prise de conscience : Selon l’Hôpital Harbour View, la présence des familles améliore la communication

Harbour View Harbour View s’est joint à la cybercollaboration Meilleurs ensemble en mai 2016 et a immédiatement commencé à apporter des changements. L’équipe d’amélioration a mis sur pied un comité directeur, élaboré un plan d’action et conçu un nouveau livret d’information et a prévu de revoir ses recommandations en matière de présence des familles pour inclure des heures de visite 24/7 pour les familles et leurs proches. Harbour prévoyait plus particulièrement de mettre en œuvre des recommandations qui répondraient aux besoins des patients, plutôt que de refléter les souhaits et les besoins de l’équipe d’amélioration. Pour s’en assurer, l’équipe d’amélioration a chargé Brennick de sonder les patients et les familles afin d’obtenir leurs suggestions et leurs commentaires tout au long du processus.


Au IWK d’Halifax, la politique sur la présence des familles permet de recréer un semblant de normalité

Better Together Stories Enceinte de son deuxième enfant, Catherine Gunn a passé neuf semaines au IWK Health Centre d’Halifax. Elle y a ensuite séjourné jour et nuit pendant que son bébé était à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI). Chaque jour, son mari leur rendait visite accompagné de leur premier enfant alors âgé de 20 mois. « Ils venaient quand ils voulaient. Ils ont même apporté un lit d’enfant portatif, et nous avons tous dormi là à plusieurs reprises. Nous voulions conserver un semblant de normalité et passer du temps ensemble », explique-t-elle.

 


La Saskatchewan devient la première province à adopter la politique ouverte sur la présence des familles

Histoires de Meilleurs ensembleLorsqu’un être cher fait face à des problèmes de santé, la présence des proches devient plus importante que jamais, soutient Charlene Guraluick. Elle en a été témoin lors des derniers jours de vie de son beau-père Sam au Bengough Health Centre dans le Sud de la Saskatchewan. « Chaque regard ou sourire est précieux en fin de vie. Savoir qu’il était bien et qu’il avait tout ce dont il avait besoin nous réconfortait », se rappelle-telle.

 


Une militante de la campagne Meilleurs ensemble reconnaît le pouvoir de la présence dans l’histoire de sa famille

Histoires de Meilleurs ensembleDans le cadre de son travail, Christine Maika prône les politiques qui permettent aux familles de visiter leur proche quand bon leur semble, en faisant fi des heures de visite. Comme petite-fille, elle a été témoin de la valeur de ces politiques. Durant plusieurs années, Mme Maika avait l’habitude de côtoyer sa grand-mère Anne au quotidien.

 

 


Le Réseau de santé Horizon du Nouveau-Brunswick adopte la politique sur la présence des familles pour améliorer l’expérience de soins

Histoires de Meilleurs ensembleRoger Stoddard est un habitué de l’Hôpital régional de Saint John au Nouveau-Brunswick. Au cours des 15 dernières années, ce résident de Quispamsis, au Nouveau-Brunswick, a subi une douzaine de chirurgies pour une vieille blessure, en plus d’avoir été hospitalisé pour diverses autres maladies. Comme son séjour a parfois duré des mois, il est très heureux que le Réseau de santé Horizon, qui exploite l’hôpital, ait adopté la politique sur la présence des familles. Cette politique élimine les heures de visite officielles, permettant ainsi aux patients de passer du temps avec leurs proches, de jour comme de nuit.


Aux yeux du Providence Health Care de la C.-B., la politique sur la présence des familles est une manière de trouver des partenaires de soins

Histoires de Meilleurs ensembleAu Providence Health Care, en Colombie-Britannique, le principal objectif est « d’accueillir la famille en tant que partenaire de soins, affirme Candy Garossino, directrice, Pratique professionnelle et soins infirmiers. Il s’agit d’un parcours évolutif et d’un changement de mentalité. »

 

 

 


La politique sur la présence des familles de l’Hôpital d’Ottawa témoigne de son engagement à offrir des soins axés sur le patient et la famille

Histoires de Meilleurs ensembleÀ titre d’infirmière, Julie Sabourin comprend l’importance des visites de la famille pour le bien-être et l’expérience du patient et de son entourage. Lorsque son père, Robert, a été hospitalisé à l’hôpital où elle travaille, elle a pu mesurer l’importance de ces visites.