Prestation de soins de proximité : caractéristiques des services de santé à domicile et communautaires à rendement élevé

Revue rapide préparée pour la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé
Sommaire

Au Canada comme dans d’autres pays, on remarque un intérêt important pour le transfert des soins depuis les établissements vers le domicile et les contextes communautaires afin de mieux répondre aux besoins d’une population grandissante de personnes âgées souffrant de maladies complexes. L’objectif du présent rapport est de résumer et d’évaluer diverses études (p. ex., revues systématiques, études de portée) afin de cerner les éléments déterminants des soins de proximité à rendement élevé.

Les résultats de cette revue rapide suggèrent qu’une amélioration des capacités fonctionnelles est plus probable lorsqu’on recourt à des interventions et à des programmes à long terme qui proposent du soutien de différents types (p. ex., éducation, gestion de cas). De même, on remarque que le placement en établissement de soins de longue durée est reporté et que le nombre d’hospitalisations est diminué chez les patients qui reçoivent des soins personnalisés à composantes multiples offerts par une équipe multidisciplinaire. Les résultats étaient variables sur le plan de la satisfaction. Toutefois, celle-ci semble être plus élevée dans le cas d’interventions offrant diverses formes de soutien et adaptées aux besoins individuels. Les résultats obtenus n’indiquent pas clairement si les interventions en question permettent de réaliser des économies de coûts. Il semble plutôt qu’une baisse des coûts engendrés en comparaison des coûts habituels des soins soit associée à l’utilisation réduite des services et à un recours accru à des structures de soutien à moindre coût, dont les aidants non rémunérés et la technologie. On remarque également des résultats variables quant à l’incidence des programmes sur le bien-être et la qualité de vie des patients.

Nos travaux nous ont permis de cerner sept éléments essentiels qui semblent favoriser le succès des interventions de soins de proximité. L’une des prochaines étapes serait d’évaluer la mesure dans laquelle les modèles de soins de proximité parviennent à intégrer ces sept éléments, tels que présentés ci-dessous :

  1. Mettre en place un plan à long terme (sur plusieurs mois) qui comprend des visites fréquentes ou régulières aux mêmes prestataires de soins.
  2. Offrir du soutien pour les aidants rémunérés et non rémunérés. Ce soutien comprend de la formation sur la gestion de l’état de santé ou de la maladie ainsi que des mesures de soutien psychosocial (p. ex., service de consultation officiel ou informel, par l’entremise de forums de soutien en ligne ou de discussions en personne).
  3. Offrir un vaste choix de programmes et de méthodes de prestation des soins. Proposer à la fois du soutien social, comme le transport vers des activités de groupe pour contrecarrer l’isolement social, ainsi que du soutien en matière d’autogestion, qui consiste à offrir de l’encadrement et de la formation conjointement avec d’autres mesures de soutien (c.-à-d. que cela s’inscrit dans un plan d’interventions à composantes multiples).
  4. Procéder à la planification des soins et à la prise de décisions en collaboration avec le patient et les aidants pour s’assurer d’offrir un soutien personnalisé qui répond aux besoins et aux objectifs propres à chaque personne.
  5. Mettre en place des lignes directrices et des protocoles cliniques harmonisés pour faciliter la coordination des soins, assurer une transition des soins en douceur et éclairer la prise de décisions des prestataires de soins de santé.
  6. Proposer un accès à du soutien en tout temps et à toute heure à l’aide de la technologie (p. ex., visites virtuelles, appels).
  7. Mettre en place des équipes de soins multidisciplinaires bien intégrées.