Le triple objectif de l’IHI : Women’s College Hospital


Le défi

En Ontario, 5 p. 100 de la population représentent 65 p. 100 de l’utilisation des services et des dépenses de santé. Bon nombre de ces patients ont des besoins de santé complexes et peuvent recevoir des soins plus appropriés ailleurs que dans les services d’urgence et les services aux hospitalisés.

Le triple objectif est une approche éprouvée qui permet non seulement de mieux répondre à ces besoins, mais aussi d’améliorer l’expérience des soins pour les patients et la santé de la population tout en réduisant les coûts par habitant. Le fait que ces patients aient des besoins de santé complexes, chroniques ou à long terme cause souvent un décalage entre leurs besoins et les services de santé tels qu’ils ont toujours été offerts.

Afin d’améliorer les soins pour les patients aux besoins complexes et à coûts élevés, la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) collabore avec l’Institute for Healthcare Improvement (IHI) des États-Unis en vue de soutenir les équipes canadiennes qui participent à la Communauté d’amélioration centrée sur le triple objectif (CACTO) et au projet collaboratif Meilleure santé à moindre coût pour les patients ayant besoin de soins complexes.

Le Women’s College Hospital (WCH), qui se définit comme « l’hôpital qui vise à éviter les hospitalisations », a pour objectif stratégique de prendre en charge les maladies chroniques complexes et de trouver des solutions pour le système de santé. En 2013, WCH s’est joint à la première cohorte des équipes canadiennes participant à la CACTO pour favoriser la réalisation de ce double objectif au sein de l’organisme. L’initiative sur le triple objectif à WCH a été menée sous l’égide du tout récent Institute for Health System Solutions and Virtual Care (WIHV), un « laboratoire vivant » chargé de l’élaboration, de la mise en oeuvre et de l’évaluation de nouveaux modèles de soins, en partenariat avec l’équipe de l’hôpital responsable de la qualité et de la sécurité. WCH a répertorié 3 203 adultes à haut risque et à coût élevé au sein du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Toronto et du Maillon santé du Mid-Toronto East pouvant recevoir des soins plus appropriés ailleurs que dans un établissement hospitalier. Les maillons santé travaillent au sein du RLISS pour faciliter la coordination des services offerts par les prestataires locaux aux patients ayant des besoins importants. Plus que tout autre RLISS, celui du Mid-Toronto East enregistre la croissance la plus rapide de la population de patients ainsi que le plus grand nombre de patients qui n’ont pas de médecin de famille et de patients venant de l’extérieur de ses limites géographiques.

L’amélioration : Meilleurs soins et meilleure santé à moindre coût

Avec l’aide de la FCASS et de la CACTO, l’équipe de WCH a mis sur pied trois projets d’amélioration complémentaires en vue d’appliquer le triple objectif à un segment de la population composé d’adultes à besoins importants et à coûts élevés pouvant recevoir des soins plus appropriés ailleurs que dans les services d’urgence et les services aux hospitalisés.

Le projet PATH (Promoting Access to Team-Based Healthcare – favoriser l’accès aux soins de santé en équipe) oriente les patients à besoins importants qui ont le plus tendance à avoir recours aux services d’urgence évitables vers les services de première ligne offerts par l’équipe de santé familiale de WCH.

L’initiative SCOPE 2 (Seamless Care Optimizing the Patient Experience – soins intégrés pour optimiser l’expérience des patients) fournit aux prestataires de Le triple objectif de l’IHI : Women’s College Hospital From left to right: Boyle McCauley Health Centre patient Mark Trodden chats with Stephanie Donaldson Kelly, Portfolio Manager for Triple Aim, Alberta Health Services, Edmonton Zone. Le triple objectif de l’IHI : Women’s College Hospital soins primaires qui prennent en charge des patients ayant des besoins importants un accès rapide aux ressources communautaires et aux services de spécialistes.

Le projet 1-800-Imaging est un point d’accès central destiné aux prestataires de soins primaires dont les patients, qui ont des besoins complexes, doivent passer de toute urgence des examens radiologiques. Il leur offre aussi l’accès à d’autres services d’information s’ils doivent obtenir une consultation en radiologie pour étayer une recommandation pertinente.

Les résultats

 

Projet Mesures Premiers résultats
SCOPE 2 Mesure des résultats
  • État de santé (santé de la population)
  • Taux d’hospitalisation (coût par habitant)
  • Fréquence des visites à l’urgence (coût par habitant)
  • Sondage sur l’expérience des patients (expérience des patients)
Mesure des processus
  • Nombre de recommandations et d’appels téléphoniques faits par 30 prestataires de la collectivité au cours de la première année
  • 247 contacts dans le cadre du projet SCOPE
  • 58 médecins de premier recours de 21 cliniques se sont inscrits à SCOPE 2
  • On a amorcé les cycles itératifs PEÉA afin d’améliorer l’exécution du modèle
  • Liens établis avec d’autres programmes pour améliorer les interventions de SCOPE 2 (p. ex. 1-800 imaging, Réseau électronique de toxicomanie, Santé mentale)
PATH Mesure des résultats
  • Dépistage et prise en charge préventifs (santé de la population)
  • Auto-évaluation de la santé (santé de la population)
  • Expérience des patients [sondages et rétroaction des patients] (expérience des soins)
  • Recours aux services d’urgence et aux cliniques sans rendez-vous (coût par habitant)
Mesure des processus
  • Nombre de patients complexes répertoriés
  • Expérience des prestataires
  • Depuis février 2014, 24 patients sans médecin de famille sont régulièrement suivis par un prestataire de soins primaires et ont accès à des services de soutie
1-800 Imaging Mesure des résultats
  • Amélioration de l’accès aux soins en temps opportun (expérience des soins)
  • Accélération accrue, de la production de rapports à la communication des constatations (expérience des soins)
  • Diminution des admissions à l’urgence pour des services urgents d’imagerie médicale (coût par habitant)
  • Données autodéclarées sur la santé (santé de la population)
Mesure des processus
  • Exécution d’un projet pilote de plateforme virtuelle qui permettra d’offrir le service à 30-60 prestataires de la collectivité qui prennent en charge des patients à besoins importants et à coûts élevés au cours de la première année du programme
  • Élaboration et mise à l’essai d’une plateforme de navigation en radiologie capable de répondre à 186 demandes en 8 mois
  • 87 de ces demandes avaient trait à des services d’imagerie médicale; de ce nombre, 40 visites inutiles à l’urgence ont été évitées

 

La diffusion

Ces projets, qui en sont à leur deuxième année, sont bien intégrés dans les systèmes et programmes hospitaliers existants. Le service d’amélioration de la qualité à WCH a été transformé par suite de la mise en oeuvre du triple objectif et de ces trois projets d’amélioration. Les membres de l’équipe de WCH qui participent à l’application du triple objectif ont acquis une solide connaissance de la méthodologie du triple objectif et de la santé de la population. Ils appliquent maintenant ces connaissances à des projets en cours et de nouvelles initiatives au sein de l’hôpital.

Leadership d’équipe

  1. Dre Danielle Martin, vice-présidente, Affaires médicales et Solutions pour le système de santé (cadre coresponsable et chef d’équipe)
  2. Jane Mosley, chef de direction, Soins infirmiers et Sciences de la santé, Affaires professionnelles (cadre coresponsable et chef d’équipe)
  3. Dr Sacha Bhatia, directeur, Institute for Health System Solutions and Virtual Care (WIHV) de WCH (gestionnaire en chef du portefeuille)
  4. Dre Geetha Mukerji, responsable clinique de la qualité à WIHV, médecin endocrinologue et interniste générale (gestionnaire de portefeuille, titulaire d’une maîtrise en amélioration de la qualité)
  5. Kyla Pollack Behar, coordonnatrice , Solutions pour le système de santé (gestionnaire de portefeuille)
  6. Sarah Dimmock, directrice, Qualité intégrée et expérience des patients et Gestion de l’information sur la santé (gestionnaire de portefeuille)
  7. Cheryl Woodman, directrice, Stratégie et rendement (chef de l’équipe responsable des mesures)
  8. Monique Crichlow, gestionnaire de l’information sur la santé (membre de l’équipe responsable des mesures)
  9. Laura Pus, gestionnaire de projet (chef de l’équipe de projet, SCOPE 2)
  10. Jeffrey Zon, gestionnaire de projet (chef de l’équipe de projet,1-800-Radiology/JDMI) 11. Holly Finn, coordonnatrice de programme, Médecine familiale (chef de l’équipe de projet, PATH) 12. Dre Susie Kim, gestionnaire de projet, médecin de premier recours (médecin-chef, PATH)

Pour en savoir plus sur les initiatives de la FCASS axées sur la diffusion du cadre du triple objectif au Canada, consulter fcass-cfhi.ca/WhatWeDo/Collaborations/tripleaimou envoyer un courriel à info@cfhi-fcass.ca.