Consolider les soins primaires : l’assise d’un système de santé hautement efficace

par Nadine Morris Jennifer Zelmer, Présidente | 23 juil., 2019 | 23 juil., 2019

Les soins primaires font partie intégrante d’un système de santé fonctionnel. D’après l’Organisation mondiale de la Santé, ils s’articulent autour des patients, des familles et des communautés. Dans cette approche, des équipes multidisciplinaires agissent comme premier point de contact à l’offre de services de santé intégrés, lesquels répondront à la plupart des besoins individuels des patients, à chaque étape de leur vie.

La recherche montre d’ailleurs que les systèmes misant sur des soins primaires solides se distinguent par de meilleurs résultats, une efficience accrue et une plus grande équité.

Au sein de ces systèmes, le patient peut compter sur une équipe en qui il a confiance. La priorisation de la personne, les soins de santé complets (ce qui comprend la promotion de la santé, la prévention des maladies, le traitement, la réadaptation, les soins palliatifs, et bien plus) et la continuité des soins sont les piliers de la vision des soins primaires, au Canada et à l’échelle mondiale. Par exemple, dans un document mis à jour en 2019, le Collège des médecins de famille du Canada décrit le Centre de médecine de famille comme un cabinet de médecine familiale que les patients considèrent comme le lieu où ils se sentent le plus à l’aise de discuter de leur santé et de leurs préoccupations tant personnelles que familiales. La vision présentée fait état d’un virage vers des structures de pratique interprofessionnelle garantissant l’intervention du bon prestataire et des soins adéquats au bon endroit et au bon moment. Ainsi, personne ne passe entre les mailles du filet lors des transferts entre les différents secteurs du système de santé.

Au 21e siècle, pour offrir des soins qui sont à la fois intégrés et plus proches du milieu de vie et de la communauté, il faut savoir tirer parti des solutions numériques appropriées, comme les consultations électroniques. Jusqu’à récemment, les patients devaient se déplacer pour consulter un médecin spécialiste. D’après des sondages menés par le Fonds du Commonwealth, cette façon de faire s’accompagne souvent, au Canada, de temps d’attente plus longs que dans d’autres pays. Avec les consultations électroniques, l’information se déplace sans que le patient ait à faire de même. Les équipes de soins primaires ont accès aux conseils de spécialistes par téléphone, par service de messagerie sécurisé ou par d’autres technologies. À ce sujet, l’Organisation mondiale de la Santé croit que les services de consultation à distance, ou télémédecine, peuvent servir à améliorer les échanges entre patients et professionnels de la santé ainsi que l’intégration des soins de santé primaires dans le processus d’aiguillage.

Nous avons pu constater par nous-mêmes la valeur des services de consultation électronique dans le cadre du projet collaboratif Médecine connectée. Au total, 11 équipes de sept régions ont déployé des services novateurs inspirés du projet de consultation électronique BASEMC de Champlain, d’abord lancé en Ontario, et du programme d’accès rapide à une consultation fondée sur l’expertise (RACEMC), créé en Colombie-Britannique. Grâce à ces services, les prestataires de soins primaires pouvaient communiquer avec des spécialistes par téléphone, par service de messagerie sécurisé ou sur une application.

Les résultats sont impressionnants. Plus de 12 000 consultations ont été tenues au cours des 18 mois du projet collaboratif, la plupart en sept jours ou moins, et l’utilisation du service est en croissance continue. Dans de nombreux cas, le patient n’avait plus besoin de rencontrer un médecin spécialiste en personne ou de se rendre à l’urgence.

Toutefois, ce sont les histoires des patients qui témoignent de la valeur concrète des consultations électroniques. Prenons l’exemple d’Edwina Nearhood. Cette femme qui vit avec une cardiopathie congénitale depuis 30 ans s’est heurtée à d’importants obstacles lors de sa recherche de soins spécialisés dans son coin de pays, à Fort St. John (Colombie-Britannique). Le projet collaboratif lui a facilité l’accès à des soins répondant à ses besoins urgents.

Les histoires du genre montrent que les innovations telles que les consultations électroniques peuvent être des solutions gagnantes pour tous. Les patients reçoivent des soins de proximité de prestataires qu’ils connaissent, en qui ils ont confiance et qui ont rapidement accès aux conseils de collègues spécialistes. Les prestataires de soins primaires, quant à eux, sont en mesure d’offrir des soins intégrés plus complets. Enfin, les spécialistes peuvent conseiller leurs collègues au pied levé et ainsi favoriser la prestation de soins de haute qualité.

Bien qu’il reste beaucoup à faire avant que toute la population du pays puisse bénéficier de ces solutions, les équipes qui ont participé au projet collaboratif montrent la voie à suivre pour multiplier et généraliser les améliorations. À la FCASS, nous nous réjouissons à l’idée de continuer à travailler main dans la main avec elles et d’autres intervenants déterminés pour façonner de meilleurs services de santé pour toutes et tous au Canada. Vous souhaitez prendre part au changement? Découvrez les occasions de collaborer avec nous pour atteindre nos objectifs communs, qu’ils concernent l’amélioration des soins primaires ou d’autres secteurs du système de santé.