Le programme FORCES de formation pour cadres a surpassé mes attentes

par Nadine Morris Amy Riske, Directrice, Soins et collectivité, Santé et Affaires sociales, gouvernement du Yukon   | 10 déc., 2018 | 10 déc., 2018

L’an dernier, lorsque mon sous-ministre adjoint m’a suggéré de rejoindre l’équipe formée par notre ministère de la Santé et des Affaires sociales et de participer au programme FORCES de formation pour cadres de la Fondation canadienne pour l’amélioration des soins de santé (FCASS), j’ai d’abord pensé (sur un ton frisant l’autoapitoiement) : « Je ne peux vraiment pas alourdir ma charge de travail... J’ai déjà ma maîtrise... Ça peut forcément attendre jusqu’à l’année prochaine, quand les choses se seront calmées. » Mais, bien entendu, les premiers mots qui me sont sortis de la bouche sont : « Absolument! Quelle chance extraordinaire, merci! »  

Blague à part, je dois dire qu’en dépit de ma réserve initiale due à ma charge de travail, le programme FORCES a surpassé toutes mes attentes. En effet, le programme m’a permis d’apprendre énormément. Cela présente et continuera de présenter un avantage considérable pour moi, mon équipe et l’ensemble du système de santé dans lequel nous travaillons. J’ai également eu l’occasion de nouer des liens avec des personnes absolument remarquables, tant au sein de mon équipe régionale que de partout au pays. Malgré nos différences régionales et la soi-disant « saveur locale » de chaque système de santé, j’ai été impressionnée par l’engagement des autres équipes face aux défis qui semblent communs à tous. J’ai même eu le privilège d’être invitée à visiter le site d’une autre région. J’ai ainsi vu de mes propres yeux comment cette équipe s’appuie sur son projet d’amélioration pour relever un défi auquel nous sommes également confrontés (un nouveau projet, déjà!).

Avant de poursuivre mon éloge du programme FORCES, je dois avouer ma préférence pour l’apprentissage expérientiel, auquel le programme FORCES réserve une place de choix. En effet, j’ai suivi il y a plus de vingt ans une formation en physiothérapie basée sur l’apprentissage par problèmes à l’Université McMaster. L’apprentissage expérientiel n’est donc pas nouveau pour moi et il s’agit sans aucun doute de mon type d’apprentissage préféré. Cela dit, j’étais encore un peu sceptique quant à son application aux membres de la direction. Compte tenu de la pression et du rythme à soutenir dans notre travail quotidien, comment la structure du programme FORCES peut-elle accompagner à la fois l’apprentissage dont j’ai besoin et la mise en œuvre d’un programme d’amélioration de la qualité pertinent? En fait, le programme FORCES y arrive très bien grâce à plusieurs méthodologies. En plus du volet expérientiel, il propose une combinaison d’autoformation, de séances didactiques et interactives en résidence et d’encadrement d’équipe. Ensemble, tous ces éléments permettent d’accompagner les équipes et d’atteindre un savant dosage entre l’effervescence autour de l’avancement du projet et l’obtention d’acquis applicables immédiatement à divers aspects du travail des dirigeants en santé.

En dépit de ma réserve initiale, je suis absolument ravie d’avoir pu saisir cette occasion d’apprendre. Pour être parfaitement honnête, cela représente beaucoup de travail, mais je n’ai pas eu une seule seconde l’impression de perdre mon temps. Merci!

Apprenez-en plus sur le projet d’amélioration du ministère de la Santé et des Affaires sociales et de la Régie des hôpitaux du Yukon.

Health and Social Services (YK)/ Yukon Hospital Corporation (YK)

Dallas Smith, Amy Riske, Laura Salmon et Stefanie Ralph
Services de santé et services sociaux (YN) et régie des hôpitaux du Yukon (YN)
Équipe 15e groupe de boursiers FORCES

Vous avez des commentaires au sujet de notre billet de blogue?

Faites-vous entendre! Communiquez avec nous sur LinkedIn ou partagez le billet sur les médias sociaux.