Conversations sur l’amélioration: OPUS-AP, un levier puissant pour améliorer la qualité de vie en CHSLD

L’utilisation grandissante de médicaments antipsychotiques chez les aînés qui présentent des symptômes comportementaux et psychologiques liés à la démence (SCPD) a toujours été une situation préoccupante, autant pour le personnel soignant en CHSLD, que pour les proches. C’est pourquoi la mise sur pied d’un projet de recherche portant sur la réduction d’antipsychotiques, là où c’est possible, a été accueillie avec beaucoup d’intérêt. À ce jour, les espoirs n’ont pas été déçus.

En savoir plus