Tammie Myles Membre de la Première Nation Stz’uminus, Tammie Myles a aussi des origines danoises. Dans sa vie comme dans son travail, son bagage biculturel lui a permis d’approfondir son apprentissage des traditions tant occidentales qu’autochtones. Mme Myles est titulaire d’une maîtrise ès arts en leadership et en formation. Elle possède 30 ans d’expérience, acquise partout au pays auprès des Premières Nations, en développement organisationnel et communautaire ainsi qu’en formation. Elle a notamment donné des cours à des conseillers en matière de traumatisme, de violence et de dépendance.

Mme Myles est actuellement propriétaire et directrice de Mother Earth Whispers, une entreprise axée sur le changement positif qui se consacre au développement du leadership et du mieux-être organisationnel. Chargée de cours à l’Université Royal Roads et à l’Université Vancouver Island, elle prépare un doctorat en dynamique relationnelle et en science métaphysique, et a aussi enseigné à l’Université de Toronto dans le cadre du programme de maîtrise en service social, traumatisme et résilience des peuples autochtones. Auparavant, Mme Myles a acquis une grande expérience de gestion au sein de centres d’amitié autochtones, ce qui lui a donné des occasions de mettre en place des principes ainsi que des mesures de mieux-être et de perfectionnement en contexte organisationnel. D’ailleurs, il importe d’adopter une approche autochtone si l’on veut contrer les effets intergénérationnels de la

Forte de cette expérience, Mme Myles est en mesure d’intégrer des méthodes autochtones pour favoriser le mieux-être organisationnel. La connaissance de soi et le perfectionnement sont d’ailleurs des éléments clés pour les dirigeants d’une organisation. Comme passe-temps, Mme Myles gère des projets immobiliers et de construction.