Atelier : Gérer, mesurer et diffuser des améliorations en Soins de longue durée

10-11 février 2015
Vancouver, Colombie-Britannique

Voir les photos de l’atelier

Cet atelier faisait partie du Sommet sur les innovations en santé de la FCASS, tenu à Vancouver, en Colombie-Britannique, qui a réuni plus de 200 dirigeants de la santé de partout au Canada pour faire avancer 45 projets soutenus par la FCASS visant à améliorer les soins de santé pour les patients et à diffuser des innovations et des améliorations à l'échelle nationale. Il s’agissait d'une série de brèves séances de travail dirigées par les enseignants principaux et invités.

 

Objectifs d'apprentissage

Les objectifs d'apprentissage de l'atelier comprenaient :

  • Comment diffuser et pérenniser des améliorations ;
  • Comment utiliser des données et des résultats pour éclairer la planification des soins et créer un impératif de changement auprès de la direction ;
  • Des stratégies pour améliorer la culture et la création de partenariats avec les médecins.
Participants

Ont participé à l’atelier :

  • Quarante-six représentants d’équipes aux expériences diverses en matière d'amélioration des soins de santé et des soins de longue durée. Les équipes de projet réunissaient des médecins, des infirmières, des pharmaciens, des gestionnaires de soins de santé et des dirigeants de sept provinces et d’un territoire.
  • Les six membres du corps enseignant principal du Projet collaboratif « Réduire le recours aux antipsychotiques en Soins de longue durée » de la FCASS -Terry Sullivan, Dennis Cleaver, Mollie Cole, Cynthia Sinclair, Lori Mitchell, et Joe Puchniak
  • Dix enseignants ou conférenciers invités.

Description des séances

Entretiens avec les équipes : Des équipes de projet qui dirigent des efforts de mise en œuvre et de diffusion similaires se sont interrogées les unes les autres au sujet des éléments clés de leur approche de mise en œuvre et de diffusion, de leurs difficultés et de leurs réussites.

Parmi les défis couramment cités : trouver le temps d'utiliser les outils de surveillance des comportements particuliers qui s’alignent sur les nouvelles approches centrées sur la personne ; la participation des médecins ; les changements au sein de la Direction.

Parmi les réussites couramment citées : la réduction du nombre de résidents à qui l’on prescrit des antipsychotiques de manière inopportune (certaines équipes ayant déjà surpassé leurs objectifs de réduction des prescriptions) ; des améliorations quant au degré de fonctionnement des résidents et d'engagement du personnel auprès des résidents ; le travail d'équipe / l'engagement du personnel et l’élaboration de stratégies créatives qui soutiennent des améliorations au degré de fonctionnement des résidents en l’absence de médicaments (p. ex. des programmes de loisirs).

Café mondial : Les équipes de projet ont partagé leurs réflexions et leurs défis en ce qui concerne une grande variété de sujets, notamment : la diffusion d’améliorations de grande envergure ; la gestion de la diffusion spontanée ; les méthodes efficaces de formation ; le leadership; les solutions de rechange aux antipsychotiques ; la compréhension du système réglementaire ; la participation des médecins et la polymédication.

Diffuser et mettre à l’échelle : Les participants ont appris comment soutenir et mesurer la diffusion d’améliorations au moyen, par exemple, de : mentorat entre les équipes de nouveaux sites de projets les équipes de sites pilotes aux améliorations réussies ; la création et la mise en œuvre d'un « modèle » ou d’un ensemble d'outils que les sites au stade de la diffusion pourraient utiliser et adapter ; la création d'un plan de diffusion qui contient des objectifs et des échéanciers clairs ; et, lorsque l'on mesure la diffusion, compte tenu de la cadence de l'amélioration, l’étendue et l'exhaustivité de la diffusion (combien de sites et dans quelle mesure), ainsi que la fiabilité de la mise en œuvre.

Gérer la mise en œuvre et pérenniser le changement/l’amélioration : Cette séance comprenait : la démonstration d'outils qui peuvent aider à la planification et à la gestion (p. ex. des diagrammes de forces mobilisatrice ) ; l’examen de mesures et de stratégies pour encourager la pérennité de l'amélioration (qui sont amorcées pendant la planification et la mise en œuvre initiales), y compris la nécessité de mettre l'amélioration à l’épreuve dans des conditions variées (p. ex. des quarts de travail variables, du nouveau personnel, divers types de patients) et l'examen des stratégies visant à renforcer la fiabilité (p. ex. grâce à des activités qui augmentent la visibilité comme les tableaux blancs, les caucus, les rappels automatiques intégrés à des logiciels).

Passer de la diffusion à la mise à l’échelle : Cette séance réunissait les dirigeants d’initiatives d'amélioration provinciales vouées à l'amélioration des soins aux patients et à la prescription opportune d’antipsychotiques en soins de longue durée (SLD). Les stratégies mises en place pour soutenir la mise en œuvre, la diffusion et la mise en œuvre comprenaient l’association de petits projets à des initiatives plus importantes (p. ex. les efforts des provinces pour réduire la polymédication), la défense des intérêts des patients et la mise en œuvre et l'examen des plans d'amélioration de la qualité obligatoires dans les installations de SLD.

Agir en partenariat avec des médecins en soins de longue durée : Les participants ont eu l'occasion de poser des questions à un panel composé de deux médecins et d'une infirmière gestionnaire spécialisée en gériatrie au sujet des difficultés touchant la participation des médecins en vue de les convertir en champions d’initiatives de prescription opportune de médicaments. Les membres du panel ont décrit des possibilités de sensibilisation qui pourraient augmenter la participation des médecins, des stratégies efficaces et inefficaces qu'ils avaient employées ainsi que des stratégies visant à maintenir des initiatives d'amélioration en l'absence de la coopération des médecins.

Améliorer la culture organisationnelle : Suite à un examen des stratégies fondées sur des données probantes qui soutiennent le changement de culture au sein des organisations, les panélistes ont répondu à des questions particulières provenant des participants au sujet de la façon de soutenir un changement de culture dans leur organisation.

Raconter son récit d’amélioration à l’aide de la mesure du rendement : Démonstrations faites à l’aide des données soumises par les équipes à ce jour (c.-à-d. données de référence) qui ont donné aux équipes une idée de leur situation par rapport aux autres équipes sur le plan de la prescription d’antipsychotiques et d'autres indicateurs de qualité liés à la santé des résidents de leurs établissements de soins de longue durée. En outre, l'utilisation des données interRAI au niveau de l'établissement pour communiquer des données sur l’amélioration à la Direction et au personnel pour soutenir l'impératif de changement/d’amélioration (p. ex. au moyen d’analyses comparatives) a également été présentée.