improvementonline-logo-colour-f

Gestion optimale des grands consommateurs de soins : du quoi au comment

Langue d’enseignement : Cet atelier sera offert en anglais seulement

Reporté à l’automne 2014

Contexte

À l’instar d’autres pays développés, les systèmes de santé au Canada doivent composer avec cette réalité : un petit nombre de patients, atteints le plus souvent de maladies chroniques complexes, consomment une part disproportionnée des ressources en santé. En Ontario, par exemple, 5 % de la population utilisent près des deux tiers des ressources en santé. Un changement de paradigme dans la conceptualisation et l’organisation des services de santé s’impose si nous voulons offrir des services axés sur les patients et rentables aux personnes qui ont le plus souvent recours au système de santé et à ses ressources.

Portée et orientation de l’atelier

Cet atelier présentera aux dirigeants de la santé une approche fondée sur des données qui vise à améliorer les soins et à maximiser l’utilisation faite par les patients considérés comme les « plus grands consommateurs » des ressources d’un système. Le modèle facilite la transformation durable des structures de gouvernance clinique en réunissant les meilleures pratiques de la gestion des maladies chroniques, en améliorant l’intégration des perspectives administratives, cliniques et communautaires tout en tenant compte du point de vue des patients et des familles, et en adoptant de nouvelles approches globales de suivi et de mesure. Des exemples concrets illustreront comment le modèle a été mis en œuvre et repris dans divers organismes.

Objectifs d’apprentissage
  • Comprendre comment définir plus précisément vos « grands consommateurs » comme étant des utilisateurs fréquents, itératifs ou à long terme, et pourquoi il est important d’utiliser ces termes avec exactitude.
  • Dresser un portrait organisationnel de la forte consommation des ressources à l’aide des données disponibles et comprendre comment ce portrait intégré peut favoriser la compréhension commune, l’apprentissage collectif et les changements organisationnels.
  • Comprendre comme identifier les patients qui sont les plus grands consommateurs de soins au sein de votre système grâce à une méthode structurée et à un processus de stratification nominative.
  • Déterminer les principaux éléments de la gestion communautaire de cas complexes et sa conformité à une approche axée sur la santé de la population.
  • Établir une feuille de route ou un plan d’action favorisant un changement de culture, y compris la détermination des principaux éléments structurels et techniques.
  • Comprendre comment mesurer l’impact du recours à une nouvelle génération d’indicateurs pour l’intégration clinique et la performance du système en matière de qualité.
  • Comprendre quand et comment le rendement du capital investi pourra être calculé et communiqué en ce qui a trait aux résultats pour les patients et aux coûts du système.
Qui devrait y participer?

Des équipes et des individus, dont :

  • les dirigeants, les directeurs et les cadres supérieurs des services de santé;
  • les chefs de file en amélioration de la qualité.
Format de l’atelier

L’atelier comprend plusieurs séances de webinaire, ci-dessous, chacune d’une durée de 60 à 120 minutes, ainsi que l’autoapprentissage en ligne.

Confirmation des dates de l’événement et des inscriptions à venir
Frais d’inscription

Les frais d’inscription individuelle à un seul atelier, y compris plusieurs séances de webinaire, sont de 650 $ ou de 625 $ si cinq personnes ou plus d’un même organisme s’y inscrivent.

 

Conférenciers :

LaFramboise France Laframboise, IA, IMHL, détient une expérience de 25 ans en gestion dans le domaine de la santé, notamment à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal entre 1987 et 2001. Elle a aussi été directrice de la qualité des soins et services du CSSS des Sommets de 2004 à 2009. À titre de boursière du programme FORCES de la FCASS et dans le cadre du projet Défi-Santé, elle a travaillé activement à l’intégration des infirmières gestionnaires de cas complexes auprès des plus grands consommateurs de soins et des personnes souffrant de comorbidité sur le territoire du CSSS. Elle est actuellement membre du conseil d’administration de l’ASSS, présidente du comité de performance et de planification des soins et services qui relève du conseil de la région des Laurentides, ainsi que membre du CA de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et de celui de l’Ordre régional Laurentides-Lanaudière.

Mireault

Jean Mireault, MD, M.Sc., est président du conseil d’administration et vice-président des affaires cliniques de MédiaMed Technologies (MMT). Le Dr Mireault compte une expérience de 25 ans dans le secteur des services de santé, tant au Québec que sur la scène internationale et a collaboré avec plus de 50 organismes à la réalisation d’études sur la qualité des données, la performance clinique et l’examen des pratiques cliniques. Il a également développé une expertise dans l’élaboration d’outils d’information pour appuyer et améliorer la performance clinique. Avant de fonder MédiaMed Technologies, organisme spécialisé dans le développement de logiciels et l’analyse des performances, il a occupé des postes de direction en gestion de la performance clinique auprès de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en ex-Union soviétique, de l’Association des hôpitaux du Québec, ainsi que de quatre autres organismes, dont le CSSS des Sommets.