Projets sur la participation du patient financés en 2011

Dans le cadre de l’initiative sur la participation du patient, la FCASS a financé sept projets d’intervention (voir ci-dessous) en 2011. En plus d’offrir du soutien et du mentorat, la FCASS a effectué un investissement de 700 000 $ auquel s’ajoute une somme supplémentaire de 700 000 $, en espèces ou en nature, de la part des équipes retenues (les candidats devaient fournir une contribution de contrepartie à titre de commanditaires).  

Impliquer les patients diabétiques dans les services de première ligne [Involving diabetic patients in the improvement of primary care services]

Ce projet d’intervention mobilise les patients diabétiques au moyen d’ateliers sur les services offerts sur leur territoire. En effet, les patients ont l’occasion de participer à la détermination des besoins et à la recherche de solutions pour améliorer les services. Dans le cadre de ces ateliers, les patients ont formulé des recommandations qui ont été appliquées par les différents organismes décisionnels des réseaux locaux et régionaux. Ce projet est inspiré des ateliers CoMPAS, lancés en 2009 et destinés aux diabétiques. Les séances CoMPAS constituent une série d’ateliers de réflexion dans le cadre desquels les travailleurs de première ligne ont accès à des renseignements administratifs à l’échelle du système sur leurs clients et à un profil des services de santé utilisés sur leur territoire. Ces données contribuent à améliorer la planification, la mise en œuvre des programmes et la collaboration entre les professions.

Participation des patients dans l’évaluation de leur expérience des soins liés à la toxicomanie et à la santé mentale

Shawn Currie, Alberta Health Services

L’étude sur l’expérience des patients, qui est a été menée par AHS et qui traitait de la toxicomanie et de la santé mentale, était axée sur les soins médicaux de courte durée dispensés dans les établissements. Outre une analyse documentaire et contextuelle, des groupes de discussion ont été organisés afin de mettre au point un outil de mesure de l’expérience plus approprié pour les patients souffrant de toxicomanie et de maladies mentales et d’évaluer les services connexes fournis aux adultes à Calgary. Grâce au nouveau service mis en place au sein de l’établissement, les patients participent à la validation du contenu de l’outil, à la collecte de données, à l’analyse, à la planification de la diffusion des conclusions et à la formulation de recommandations sur les soins.

Les patients comptent : collaborer avec les patients pour améliorer les soins de l’ostéoarthrite en Alberta

Tracy Wasylak, Alberta Health Services

Réalisant l’importance de l’opinion des patients concernant la prestation de soins aux personnes atteintes d’ostéoarthrite, Services de santé Alberta (AHS) teste diverses approches novatrices en matière de formation afin d’intensifier la participation des patients de toutes les régions de la province. Des groupes de recherche sur l’expérience des patients ont été triés sur le volet et formés afin de maîtriser et d’appliquer de nouvelles stratégies et techniques de recherche. À l’issue de cette formation, les groupes de chercheurs, formés de cinq membres chacun, entreprennent des projets sur les programmes de recherche, l’orientation et l’évaluation des services de santé. À l’heure actuelle, les patients qui participent à la recherche réalisent leurs projets respectifs avec l’aide d’un mentor. Les conclusions de leurs travaux seront publiées dans la revue Grey Matters. La participation des patients aux projets et travaux des comités accroît considérablement le transfert et l’acquisition des connaissances, et mène à de meilleurs résultats et services de santé. De surcroît, cette démarche contribue à l’image du patient indépendant, expert à part entière et collaborateur de la réforme des services de santé.

Le réseau de la Nouvelle-Écosse pour les familles de patients cancéreux : innovation, développement, évaluation

Theresa Marie Underhill, Cancer Care Nova Scotia

Afin de remplir le mandat de faire participer les patients et leur famille à l’élaboration des programmes de soins aux personnes atteintes du cancer, le Cancer Patient Family Network entend créer un groupe consultatif sur la participation des patients qui sera chargé d’évaluer le réseau. Le groupe consultatif est formé de patients atteints de cancer, de survivants, des familles touchées par la maladie, de gestionnaires de programmes et du personnel, de professionnels de la santé et de chercheurs. Selon les résultats de l’évaluation du réseau, le groupe consultatif élaborera, mettra en œuvre et évaluera une intervention fondée sur les données probantes afin, d’une part, d’accroître l’efficacité du recrutement et de la participation des patients, des survivants et des familles en tant que membres à part entière et, d’autre part, d’élaborer des stratégies novatrices pour promouvoir l’engagement des décideurs et des professionnels de la santé à encourager la participation des patients, survivants et familles dans les processus décisionnels relatifs aux soins contre le cancer.

Une stratégie d’engagement significatif pour faire progresser l’équité envers les femmes

Mary Elizabeth Snow, Fraser Health

Afin d’élaborer un modèle de mobilisation des patients pour faire place, dans la planification des services de santé, à des voix qui n’ont pas été entendues par le passé, des entrevues ont été réalisées auprès de nombreuses femmes dans la région desservie par la Fraser Health. Ces entrevues visaient à recueillir des témoignages sur les services de santé, les priorités et les méthodes privilégiées de mobilisation des patients. En outre, on a effectué non seulement d’autres entrevues auprès des décideurs de la santé concernant leur expérience de la participation des patients, mais aussi une recension des écrits sur la participation des patients, surtout des populations marginalisées. Ce travail a donné lieu à un modèle pour faire participer des femmes marginalisées à la planification des services de santé. Le modèle, mis en œuvre dans deux programmes cliniques de la Fraser Health, fait actuellement l’objet d’évaluation.

Participation des patients et des familles dans les conseils d’action des unités hospitalières

Dianne Gaffney, Huron Perth Healthcare Alliance

Les témoignages recueillis auprès des patients pour déterminer les valeurs de base dans le domaine des soins, qui ont ensuite été validées lors d’un forum communautaire ouvert, ont mené à la création de dix conseils d’action d’unités chargés d’élaborer des modèles centrés sur les patients à partir des valeurs recensées. Les conseils étaient constitués de patients qui ont offert leur témoignage ainsi que de six membres du personnel de chacune des unités des quatre hôpitaux communautaires élus par leurs pairs. À titre de membres d’un conseil, les patients ont participé à la mise en place de processus et de structures conformes aux modèles centrés sur le patient ainsi qu’à la collecte de données afin de surveiller les résultats et évaluer leur incidence sur le bilan.

Réceptivité des soins : des services cliniques façonnés par les expériences des patients

Cathy Ridson, McMaster Family Practice

Afin de mieux comprendre les soins dont ont besoin les patients souffrant d’obésité, on a colligé les résultats d’une étude sur les patients, d’entrevues qualitatives (avec des personnes s’étant déclarées obèses) sur l’adaptabilité des soins telle que perçue par les clients ainsi que d’une enquête sur le personnel et ses attitudes et croyances à l’égard des patients obèses à la McMaster Family Practice. Ces résultats ont été communiqués au personnel au cours de séances de formation sur l’assurance de la qualité et utilisés également par un groupe consultatif (constitué d’administrateurs, de cliniciens et de quatre à six « patients experts » obèses souhaitant participer à l’initiative) afin de dresser une liste de recommandations à court et à long terme. Outre des stratégies de viabilité élaborées par le groupe consultatif, une étude sur les patients après l’intervention en ce qui a trait à l’adaptabilité ainsi que des activités de transfert de connaissances ont été menées en vue de démontrer l’importance de la participation des patients à la restructuration des soins offerts aux personnes atteintes d’obésité.