Les organismes de santé au Canada s’unissent pour transformer les soins offerts aux personnes atteintes de la MPOC

Services de santé Alberta (SSA)Au Canada, environ 800 000 personnes sont atteintes de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), une maladie évolutive qui se caractérise par une sensation d’essoufflement débilitante. Ces personnes figurent parmi les plus grands utilisateurs des ressources hospitalières. De toutes les maladies chroniques, la MPOC est celle qui entraîne le plus d’hospitalisations, de retours à l’urgence et de réadmissions à l’hôpital. Souvent, les patients doivent obtenir des soins à l’urgence pour le traitement de leur maladie chronique, car les soins appropriés ne sont pas offerts dans la collectivité. La situation devrait s’aggraver puisqu’un Canadien sur quatre développera la maladie au cours de sa vie.

De 2014 à 2015, le projet collaboratif d’amélioration de la qualité des soins de la MPOC INSPIRED, une initiative pancanadienne mise sur pied par la FCASS, a soutenu 19 organismes de santé dans la mise en place et l’évaluation d’une approche coordonnée et proactive visant à améliorer les soins des personnes atteintes de la MPOC et à soutenir leurs soignants. Le Programme INSPIRED de sensibilisation à la MPOCMC a été conçu par le Dr Graeme Rocker, pneumologue, et son équipe de la Régie régionale de la santé Capital (maintenant appelée Nova Scotia Health Authority) d’Halifax. En collaboration avec la Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée, la FCASS a entrepris de faire connaître cette approche complète des soins de la MPOC partout au Canada.

Les équipes de soins de santé ont sélectionné des patients qui sont allés à l’urgence ou qui ont été hospitalisés pour une MPOC avancée. Elles leur ont proposé un programme de soutien qui consistait à fournir un plan d’action écrit pour mieux gérer la maladie, à téléphoner après le congé de l’hôpital, à donner un soutien psychosocial et des outils d’autoprise en charge à domicile et à offrir au besoin des services de planification préalable des soins. Elles leur ont aussi donné un numéro de téléphone à composer en cas de besoin.

L’initiative de la FCASS a démontré que les hospitalisations reliées à la MPOC peuvent diminuer de 80 % lorsque les patients et leur famille sont encouragés à mieux comprendre la maladie et la façon de la prendre en charge à domicile, lorsque la situation le permet. Aussi, les patients participant au programme se disent plus confiants; ils arrivent à mieux gérer leurs symptômes et à reprendre leurs activités quotidiennes (p. ex. monter les escaliers, faire de l’exercice, se déplacer, retourner au travail).

Le projet collaboratif INSPIRED a fait la preuve qu’il est possible de transformer la façon dont les maladies chroniques sont traitées et gérées en offrant davantage de soins au domicile du patient, lorsque possible. D’après une analyse indépendante, l’élargissement du programme viendrait en aide à 14 000 Canadiens par année et réduirait les frais hospitaliers de 688 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Chaque dollar investi dans le