ACE Collaborative Logos

 

À propos de l’innovation

Pourquoi fournir des soins adaptés aux personnes âgées

Au Canada, il est difficile pour les systèmes de santé de répondre aux besoins de la population vieillissante qui mettent à rude épreuve les modèles traditionnels de services hospitaliers mis sur pied pour prendre en charge les patients atteints de maladies aiguës. Bien que les personnes de 65 ans et plus ne comptent que pour 16 % de la population, elles représentent 42 % des hospitalisations pour soins actifs et 58 % des jours d’hospitalisation au pays. Souvent, les personnes âgées se rendent à l’hôpital en raison de diverses maladies chroniques, d’affections aiguës et de problèmes sociaux interreliés. L’incapacité de comprendre et de traiter ces problèmes de manière proactive contribue à l’augmentation de la durée des séjours, au déclin des facultés cognitives et fonctionnelles, à la tendance aux rechutes et à la diminution de la satisfaction des patients et du personnel. Malheureusement, 30 % des personnes âgées reçoivent leur congé alors que leurs capacités fonctionnelles laissent encore à désirer, si bien qu’elles ne retrouvent presque jamais leur indépendance d’antan. Or, bon nombre de ces résultats négatifs sont évitables.

L’innovation

Au cours des six dernières années, l'Hôpital Mount Sinaï est devenu l’établissement hospitalier du Canada le plus reconnu pour ses soins adaptés aux personnes âgées. Situé à Toronto, en Ontario, l'Hôpital Mount Sinaï a mis en place des modèles de soins fondés sur les données probantes et d’interventions sur place donnant lieu à de meilleurs résultats pour les patients, pour les prestataires de services de santé et pour le système. Le projet collaboratif ACE est un modèle de soins continus offerts aux personnes âgées dans tout le continuum de soins, à savoir les services d’urgence, les soins aux patients hospitalisés, les soins en clinique externe et les soins communautaires. Des équipes interprofessionnelles regroupant des médecins spécialistes – en particulier des gériatres et des gérontopsychiatres –, des infirmières en pratique avancée, des travailleurs sociaux, des thérapeutes, des pharmaciens, des diététistes et des bénévoles, travaillent ensemble pour offrir aux patients de meilleurs soins, mieux coordonnés.

Dans le cadre de la stratégie ACE, l’hôpital a considérablement amélioré la qualité globale des soins tout en réduisant la durée des séjours, le nombre d’admissions et de réadmissions et l’utilisation inappropriée des ressources. L’amélioration continue de la qualité à l'Hôpital Mount Sinaï repose sur un tableau de bord, une analyse comparative et des mesures du rendement rigoureux et équilibrés visant évaluer l’efficacité de la stratégie d’amélioration des soins offerts aux personnes âgées.

Résultats de la stratégie ACE à l'Hôpital Mount Sinaï

La comparaison du rendement de l'Hôpital Mount Sinaï entre l’année de référence 2009-2010 et 2013-2014, soit quatre ans après le lancement de la stratégie ACE, révèle que l’hôpital a obtenu des résultats probants pour les patients hospitalisés âgés de 65 ans et plus, dont les suivants :

  • réduction de la durée totale des séjours (12 jours → 8 jours)
  • réduction du nombre de jours d’hospitalisation de patients en attente d’un autre niveau de soins (réduction de 20 %)
  • réduction des réadmissions dans les 30 jours (15 % → 13 %)
  • réduction de l’utilisation de cathéters vésicaux (56 % → 15 %)
  • réduction de l’incidence de plaies de pression (réduction de 93 %)
  • amélioration du taux de retour à domicile des patients par opposition à la transition vers d’autres milieux institutionnels (71 % → 79 %)
  • augmentation du taux de satisfaction des patients (95 %→ 97 %)

Ces améliorations globales ont eu lieu même si l’hôpital a vu les taux d’admission des patients âgés de plus de 65 ans augmenter de 37 % et si la région, qui connaît une croissance démographique rapide, a enregistré le ratio le plus bas du taux d’utilisation des urgences et des admissions au cours de la même période. Néanmoins, l’efficience accrue grâce principalement à la réduction de la durée des séjours a permis à l’hôpital de fermer huit lits de médecine générale. Dans l’ensemble, les sommes épargnées dans le cadre de ces initiatives ont permis au système de santé de réaliser en 2014 une économie nette de 6,7 millions de dollars en soins actifs, selon les estimations.