Passez le mot! est une série sur des récits qui ont amélioré la prestation des soins de santé, 2009-2010.

Chaque récit porte sur une initiative qui a été stimulée ou éclairée par des données probantes – dans le cadre d’un projet précis ou émergeant de la littérature scientifique – et qui s’est traduit par de meilleurs résultats cliniques. Les récits véhiculent des idées pratiques qui peuvent être adaptées et utilisées pour inciter les changements dans les organismes de santé au Canada.

18 / août / 2010
Les jeunes patients se font entendre à l’Hôpital pour enfants de Toronto
18 / août / 2010
Entraide des pairs au Centre de toxicomanie et de santé mentale
18 / août / 2010
L’Hôpital d’Ottawa : soutenir les patients dans leur prise de décisions
18 / août / 2010
St. Joseph’s Health Care London : regrouper les services afin d’améliorer les soins prodigués aux patientes atteintes du cancer du sein
01 / nov. / 2009
Autorité sanitaire Vancouver Island – La participation « experte » de la collectivité à la planification stratégique
Après avoir pris connaissance des résultats de la consultation publique, l’organisme s’est remis au travail pour élaborer un nouveau plan stratégique, les membres du conseil d’administration ayant réalisé que l’organisme devait d’abord et avant tout asseoir sa crédibilité en s’appuyant sur les points de vue exprimés, avant même d’encourager la participation du public.
01 / nov. / 2009
Office régional de la santé de Winnipeg – La sécurité des patients est LA priorité
À l’Office régional de la santé de Winnipeg, la sécurité des patients est bien plus que le « parfum du mois ». La sécurité des patients est LA priorité du conseil d’administration. Il est aussi possible de mettre un visage sur cet engagement. Les membres du comité chargé de la sécurité des patients, de la qualité et de l’innovation examinent le cas de chaque patient décédé à la suite d’un événement indésirable.
01 / nov. / 2009
L’autorité sanitaire Capital – Les « vérités qui dérangent » au service de la transformation des services de santé
Avant 2006, le conseil d’administration de l’autorité sanitaire Capital de la Nouvelle-Écosse faisait ce qu’il croyait devoir faire, à savoir, gérer les risques financiers de l’organisme. Toutefois, le conseil savait que la viabilité de l’effort financier consenti par l’organisme était rapidement remise en cause.
01 / nov. / 2009
Autorité sanitaire Eastern – La création d’une nouvelle culture est l’affaire du conseil d’administration
En devenant présidente du conseil d’administration de l’autorité sanitaire Eastern en 2005, Joan Dawe prenait les commandes d’un nouvel organisme gérant un budget de 1,2 milliard de dollars, issu de la fusion de sept autorités sanitaires de Terre-Neuve-et-Labrador. Comme pour la plupart des conseils d’administration présidés par Mme Dawe depuis 1975, les aspects financiers dominaient les discussions. Mme Dawe a toutefois décidé de faire de la sécurité des patients et de la qualité des soins LA priorité de l’organisme.
01 / févr. / 2009
Répondre aux besoins de la collectivité : le Centre d’excellence pour la santé des femmes de la Saskatchewan est bien ancré dans la tradition
Un examen mené en 2002 par le Conseil tribal File Hills Qu’Appelle a révélé un certain nombre de problèmes dans leur système de santé régional, lequel offre des services à une population jugée « à risque ». Découvrez le Centre d’excellence pour la santé des femmes, un environnement holistique, accueillant où les infirmières praticiennes, les sages-femmes et les aidantes des femmes offrent aux patientes une combinaison unique de soins de santé occidentaux et de guérison traditionnelle autochtone.
01 / févr. / 2009
Le programme NPSTAT réduit le nombre de transferts hospitaliers des résidents du Centre d’accès aux soins communautaires de Mississauga Halton
Un nouveau programme novateur ayant vu le jour à Mississauga Halton, en Ontario, réduit la demande pour les services hospitaliers, ambulanciers et d’urgence, et pour les lits de soins de courte durée, tout en améliorant la qualité des soins de longue durée prodigués aux résidents de la région. Les infirmières praticiennes offrent une panoplie de services dans les établissements de soins de longue durée et évitent ainsi les transferts hospitaliers.
01 / févr. / 2009
Les infirmières praticiennes et les médecins travaillent ensemble pour améliorer les soins au patient prodigués par l’autorité sanitaire de la région Interior
Des infirmières praticiennes et des médecins peuvent-ils travailler ensemble dans une pratique traditionnelle fondée sur la rémunération à l’acte? Le personnel de l’établissement en est certain, lui qui est en train de mettre en place un projet pilote réunissant des infirmières praticiennes embauchées à salaire par l’autorité et des médecins dans une pratique de groupe fondée sur la rémunération à l’acte.
01 / févr. / 2009
La clinique du plancher pelvien de Calgary : pour donner aux femmes les moyens d’améliorer leur qualité de vie
Après avoir déterminé que les dysfonctions du plancher pelvien constituaient un problème en croissance, l’autorité sanitaire de Calgary devait trouver une solution novatrice – qui minimisait les coûts et maximisait les ressources. Au cours des dix dernières années, la clinique a mis pleinement à profit les compétences et les capacités des infirmières; de fait, plusieurs des patients traités à la clinique n’ont jamais vu de médecin.