Ce cadre vise initialement à aider le personnel de la Fondation à commander et à produire des synthèses pour éclairer les décisions, mais il peut aussi servir de guide à d'autres parties intéressées à effectuer ou à financer de telles synthèses.

Le cadre se veut suffisamment souple pour répondre à différents types de questions, chacune pouvant varier en fonction des méthodes de recherche, des types de données probantes, des publics, des produits, des activités de dissémination, etc.

Points saillants

  • Participation des décideurs et des chercheurs
    La création d'une synthèse pour éclairer les décisions exige un effort d'équipe où les différents intervenants participent à divers degrés d'intensité, selon l'étape du processus. Par exemple :

    • Les décideurs dirigent l'identification des problèmes à résoudre, afin de s'assurer de la pertinence et de l'impact.
    • Les chercheurs sont chargés de la tenue de l'enquête, afin d'en garantir la rigueur scientifique. Ils doivent déterminer les conséquences de la recherche sur la politique et la pratique. Cette dernière nécessite un certain soutien des décideurs qui aident à conceptualiser les données probantes.
    • Les décideurs dirigent la formulation des recommandations se rapportant à la politique et à la gestion ou à la pratique, en raison de leur connaissance du contexte de prise de décision. Dans une certaine mesure, les chercheurs orientent cette activité.
    Il convient de noter que la ligne de démarcation des responsabilités entre les chercheurs et les décideurs n'est pas toujours nécessairement nette et distincte. Certaines personnes pourraient être considérées comme des " hybrides ", étant à la fois des chercheurs et des décideurs. De plus, certains sujets de synthèse peuvent exiger la participation d'autres intervenants, par exemple des représentants des patients ou d'organismes bénévoles.
  • Types de données probantes multiples
    Une synthèse peut comporter différents types de données probantes, lesquelles peuvent être regroupées autour de données probantes scientifiques provenant des sciences cliniques et sociales ou d'autres disciplines pertinentes - sans contexte défini ou axées sur le contexte - et de données informelles, par exemple le savoir-faire ou les valeurs professionnelles. La façon dont l'étude est menée est ce qui confère aux données probantes leur caractère scientifique.

    En ce qui concerne le programme de synthèses pour éclairer les décisions, l'équipe à qui l'on a attribué l'enquête recueille les données probantes scientifiques (littérature grise et littérature publiée) en vue de l'examen scientifique et de la synthèse. S'il y a lieu, l'équipe recueille aussi, de façon scientifique, des données provenant d'autres sources - par exemple les principaux informateurs ou spécialistes locaux ou internationaux qui viendront combler les lacunes dans la littérature ou présenter les facteurs contextuels, par exemple le coût et les avantages. Munie de ces données, l'équipe dégage et présente les conséquences de la recherche sur la politique et la pratique. L'équipe de recherche et les décideurs se livrent ensemble à un processus de délibération pour formuler les recommandations quant aux décisions à prendre.

  • Délibération
    La délibération est un moyen d'obtenir et de combiner diverses opinions en vue de prendre une décision éclairée. On a recours au processus de délibération à deux étapes d'un projet de synthèse pour éclairer les décisions. À la première étape, les principaux chercheurs et décideurs que la question intéresse se réunissent pour déterminer le sujet de recherche réel en réponse à un problème lié aux services de santé ou à un problème politique et pour délimiter la portée de la recherche. À la seconde étape, à la suite de la production d'un rapport provisoire, les décideurs et les chercheurs ont recours au processus de délibération sur les données probantes scientifiques pour formuler des recommandations. C'est à ce moment que se produisent le rassemblement et la hiérarchisation des données disponibles.

  • Rassemblement et hiérarchisation des données probantes
    La façon de rassembler et de hiérarchiser les données probantes est un problème qui n'a pas encore été réglé. Aux fins de ce programme, on estime que les données probantes scientifiques constituent la forme de données la plus exacte, tandis que les données informelles servent à la détermination du contexte, ou encore elles interviennent en l'absence de données probantes scientifiques ou lorsque celles qui existent sont incomplètes. Les données informelles sont aussi hiérarchisées; le consensus dégagé par des spécialistes a alors plus de poids que les valeurs d'un individu.

    Il existe des éléments de base jugés nécessaires dans le cadre du processus de délibération pour réussir à rassembler les données probantes. Parmi ces éléments figurent la présence d'un président d'assemblé délibérative solidement établi, la participation des communautés de chercheurs et de décideurs et les discussions en personne.

  • Produit final
    Le rapport final est rédigé seront le modèle de présentation 1:3:25 de la Fondation. Le « 1 » est le résumé général et le « 3 » comprend les principales recommandations formulées par les décideurs durant les délibérations. Il appartient à la Fondation de veiller à ce que ces rapports soient rédigés en langage clair. Le « 25 » présente l'enquête en soi, y compris les conséquences.