Interventions chirurgicales urgentes du cancer en Saskatchewan dans les délais normalisés

Résumé

Pendant plus de 10 ans, la province de la Saskatchewan mesure le temps d’attente pour la chirurgie oncologique et en fait rapport. En fait, la province est un chef de file dans ce domaine au Canada. En mars 2013, le ministère de la Santé de la Saskatchewan et la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé ont commandé un rapport pour appuyer les décisions politiques relatives à l’établissement de normes, à la collecte de données et à la production de rapports sur des chirurgies oncologiques urgentes en Saskatchewan. Ce travail soutient non seulement l’Initiative chirurgicale de la Saskatchewan, mais aussi l’un des objectifs provinciaux en matière d’amélioration des interventions chirurgicales et du traitement du cancer dans les délais convenus. L’élan lui a d’ailleurs été donné par le fait que le système de classification traditionnel de la province et les délais visés dans le cas de la chirurgie urgente du cancer ont été perçus comme ne bénéficiant pas d’un soutien adéquat et qu’ils subiraient l’impact de la nouvelle norme d’attente de trois mois pour les interventions chirurgicales non urgentes. Le présent rapport et ses recommandations éclaireront toute modification potentielle.

Recommandations

  1. Ajout d’une nouvelle plage de six semaines aux plages existantes (trois plages) – trois semaines, six semaines, trois mois
  2. Élaboration d’un programme de qualité en oncologie chirurgicale 
  3.  Abandon ou révision de l’outil d’évaluation des priorités
  4. Détermination des possibilités d’amélioration des processus de réservation des salles d’opération
  5. Élaboration des politiques et des procédures provinciales uniformes en matière de gestion des listes d’attente 
  6. Détermination de nouvelles possibilités d’innovation et de leadership, comme les mesures « Attente 1 » et se pencher sur l’évaluation de la trajectoire complète du « temps d’attente pour le traitement du cancer », notamment de la période allant de la manifestation des symptômes à la première consultation, puis au premier traitement

Le présent rapport recommande que la Saskatchewan fasse plus qu’ajouter des périodes d’attente ou changer les objectifs en la matière. Une mesure plus efficace pour assurer des soins transparents, cohérents et de grande qualité réside dans une approche globale visant à créer un programme de qualité en oncologie chirurgicale. Ce programme doit non seulement être appuyé par un leadership dévoué, mais aussi favoriser la collaboration entre le gouvernement, les cliniciens, les administrateurs et les patients. Grâce au programme, ces parties peuvent travailler ensemble afin de définir et concevoir des processus, des outils pour guider la pratique ainsi que des mécanismes afin de recueillir des données pour mesurer et gérer différents aspects des soins de qualité et pour en faire rapport.