Engagement de Quinte Health Care à l’égard des soins adaptés aux personnes âgées

En 2015, Quinte Health Care (QHC) a adopté une nouvelle vision : se positionner comme chef de file et fournir une expertise clinique dans le domaine des soins de qualité aux personnes âgées. L’organisme a également procédé à un changement de culture afin d’offrir une expérience réellement axée sur les patients âgés et leur famille.

Cette vision est l’une des raisons pour lesquelles QHC a décidé de participer au projet collaboratif ACE (Acute care for elders – Soins actifs pour les personnes âgées) de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS), exécuté en collaboration avec le Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées (RCSFP).

Kim Fletcher, chef d’équipe du projet collaboratif ACE pour QHC, a rencontré des représentants de la FCASS afin d’approfondir l’engagement de son établissement à l’égard des soins aux personnes âgées et à leur expérience dans le cadre du projet collaboratif ACE.


Engagement de Quinte Health Care à l’égard des soins adaptés aux personnes âgées


Une occasion en or

Le projet collaboratif ACE est un projet collaboratif d’amélioration de la qualité de 12 mois visant à soutenir les pratiques et les modèles de soins adaptés aux personnes âgées.

Le projet repose sur les travaux de l’unité ACE de l’Hôpital Mont Sinaï. La stratégie ACE de l’Hôpital Mont Sinaï est d’apporter des changements de petite envergure, mais importants, dans l’ensemble de l’établissement (notamment le regroupement des patients âgés et fragilisés dans une même unité, où ils reçoivent des soins adaptés à leur état) afin que les patients puissent recevoir leur congé plus rapidement, pour atténuer les effets négatifs et pour réduire les coûts.

Le projet collaboratif ACE de la FCASS compte 17 équipes dans l’ensemble du Canada et une autre en Islande. Toutes les équipes sont encadrées par la FCASS, en plus de recevoir du financement et du matériel didactique de cette dernière, ce qui leur permet de réaliser leurs initiatives et ainsi devenir des chefs de file dans le domaine des pratiques en santé pour les patients âgés.

L’équipe de QHC a appris l’existence du projet collaboratif ACE au cours d’une visite à l’Hôpital Mont Sinaï.

« Nous étions d’avis que ce projet était l’occasion parfaite pour acquérir des connaissances auprès d’un groupe de spécialistes et pour collaborer avec d’autres hôpitaux qui avaient le même objectif que nous », a indiqué Mme Fletcher, infirmière autorisée à QHC. Pour QHC, le projet a permis d’intégrer les pratiques exemplaires en matière de soins adaptés aux personnes âgées dans le nouveau modèle d’équipes interprofessionnelles de l’établissement.

« Nous tenons à changer la façon dont nous traitons nos patients âgés, en prenant en considération tous leurs besoins et en atténuant notamment l’incidence des syndromes gériatriques courants. »

QHC concentre ses efforts sur de nouvelles approches durables afin d’améliorer ses modèles de prestation de services. Il s’agit d’un changement positif comparativement à la culture administrative et traditionnelle que l’établissement avait auparavant : QHC est maintenant en mesure de déterminer les facteurs de risques guettant les patients âgés ainsi que les besoins de ces derniers afin de les aider à conserver leur indépendance.

Une belle cohésion

Comme le projet collaboratif ACE prendra officiellement fin en mars 2017, l’équipe de QHC en est à l’étape de mise en œuvre, c’est à dire la création d’une unité ACE. Selon l’organisme, il s’agit d’un environnement adapté aux personnes âgées hospitalisées qui promeut les activités physiques, sociales et cognitives ainsi que l’indépendance. Le fonctionnement de l’unité ACE de QHC repose sur plusieurs pratiques exemplaires, notamment des modèles de soins et des recommandations visant à adapter l’environnement aux patients âgés.

Par contre, le cheminement de l’équipe de QHC ne s’est pas fait sans heurts.

« Nous avons ouvert l’unité ACE en avril 2016 et nous avons dû composer avec plusieurs difficultés concernant notre équipe, et non le projet collaboratif en tant que tel. Nous devions améliorer la cohésion, pourvoir des postes et acquérir des connaissances », a précisé Mme Fletcher.

La participation au projet collaboratif ACE de la FCASS a été un élément clé dans la réussite de QHC. L’équipe interprofessionnelle de Mme Fletcher comprend un médecin, un membre du personnel infirmier, un membre de la haute direction, un conseiller auprès des patients et elle. Ensemble, ils ont acquis des connaissances, ont appris à utiliser des outils pour mieux cibler leur initiative et ont tiré profit de l’encadrement ainsi que du soutien de la FCASS tout au long de leur parcours.

« Grâce à l’encadrement, nous avons pu prendre du recul, réorienter nos efforts et faire de l’adaptation de nos capacités une priorité pour la pratique professionnelle. »

Élan positif

Mme Fletcher est d’avis que l’équipe de QHC est dorénavant bien outillée.

« La collaboration au sein de l’équipe est remarquable, et nous tenons à changer le cours des choses pour nos patients. Nous sommes fiers du transfert de connaissances effectué et du fait que nous accordons la priorité à la mobilité des patients. »

L’unité ACE de QHC est ouverte depuis neuf mois maintenant, et Mme Fletcher constate déjà un changement de culture, particulièrement la synergie qui s’est instaurée entre le personnel infirmier, les thérapeutes et les médecins.

Les changements se font aussi sentir dans les gains d’efficacité, qui ont augmenté en septembre et octobre 2016 : la mobilité des patients s’est améliorée de presque 90 % et le taux de congé a augmenté d’environ 80 %.

Étant donné que l’unité ACE de QHC est relativement nouvelle, MmeFletcher a mentionné que son équipe s’était concentrée sur la consolidation de l’unité. Elle est prête à en élargir la portée et à la faire évoluer.

« Nous savons que nous avons fait des gains importants. Maintenant que le processus est bien ancré dans notre unité ACE, nous sommes un exemple pour d’autres unités de notre organisme.  »