Conversation avec Antonina Garm Chef du projet CARES Fraser Health (Colombie-Britannique)

avril 2016


Occasionnellement, nous nous entretenons avec des chefs des projets soutenus par la FCASS. Ce mois-ci, notre entretien porte sur la participation de la régie de la santé Fraser (C.-B.) et de l'Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse au programme de formation pour cadres FORCES de la FCASS.


Veuillez décrire votre participation dans le programme FORCES de la FCASS? Qu’est-ce que CARES?

En 2014, dans le cadre du programme FORCES de formation pour cadres de la FCASS, Fraser Health, l’Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse et Shannex Inc. (Nouvelle-Écosse) se sont associées pour concevoir, mettre en œuvre et évaluer des initiatives interprovinciales CARES. Ce fut la toute première équipe en onze années du programme FORCES de la FCASS à réunir deux provinces et une entreprise du secteur privé afin d’implémenter un projet d’intervention intégrée pour examiner les facteurs qui facilitent le vieillissement en santé et préviennent la fragilité. Quatre dirigeants de Fraser Health, deux de l’Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse et un de Shannex se sont joints au programme FORCES en vue de créer une initiative d’amélioration de la qualité visant à réduire la fragilité dans leurs communautés.

CARES est une intervention communautaire proactive en amont en matière de soins primaires qui diminue l’impact en aval de la fragilité sur les ressources de soins actifs et d’urgence, tout en favorisant le vieillissement en santé des aînés. Le modèle CARES est basé sur des données de recherche selon lesquelles on peut non seulement retarder la fragilité, mais aussi compresser et raccourcir la période de souffrance avant les dernières années de vie. Le modèle CARES associe des personnes âgées encore autonomes aux prestataires de soins primaires et aux professionnels du bien-être dans la communauté, comme l’illustre la figure 1 ci-dessous.

Improvement-Conversations-Care-figure1

Figure 1 : Modèle CARES

Quel est le projet d’amélioration entrepris par votre équipe dans le cadres de CARES?

Fraser Health et le programme Active Choices de la C.-B. des divisions de Pratique familiale et Autogestion collaborent actuellement pour améliorer la prestation des soins aux personnes âgées en Colombie-Britannique, en mettant en œuvre le modèle CARES (Community Actions and Resources Empowering Seniors – Actions et ressources communautaires pour l’autonomisation des personnes âgées) afin de retarder proactivement l’apparition et la progression de la fragilité chez les personnes âgées encore autonomes, grâce à une approche graduelle.

La phase 1 comprendra la mise en œuvre du modèle CARES dans la communauté de Maple Ridge en utilisant comme catalyseur du changement, une technologie qui automatise, entre autres, les outils d’évaluation gériatrique globale dans la communauté (EGGC) pour appuyer la gestion électronique de l’information dans le milieu des soins actifs. En outre, les évaluations de la santé gériatriques seront assurées dans le bureau du généraliste local avec l’appui d’une infirmière désignée de CARES. Cette dernière aidera les médecins à effectuer les évaluations et à entrer les données dans le dossier médical électronique (DME). Les médecins participants recevront du soutien supplémentaire de formation à la gestion gériatrique. Quant aux personnes âgées encore autonomes, on élaborera, après leur EGGC, un plan de bien-être qui comprendra un aiguillage vers un encadrement de la santé à long terme dans la communauté.

En Nouvelle-Écosse, l'Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse et Parkland Clayton Park, un complexe d’habitations pour retraités de Shannex, ont établi un partenariat avec Geriatrics in Motion, une clinique de soins primaires situé sur le site de Parkland, pour mettre en œuvre le modèle CARES dans ce cadre résidentiel. Les participants sont évalués tant par leur médecin de soins primaires que par une infirmière de pratique familiale de Geriatrics in Motion. Cette dernière travaille les personnes âgées et un professionnel du bien-être de Shannex pour traduire l’information sur la santé en un plan de bien-être personnalisé à l’aide du programme Harmony de Parkland.

Quel est le principal défi que relèvera votre initiative?

Notre innovation résoudra, espérons-le, les problèmes concernant les effets du vieillissement et de la fragilité sur la qualité de vie ainsi que sur les coûts ultérieurs pour le système de santé. Le projet vise également à améliorer tant la formation des fournisseurs de soins primaires dans le domaine des soins aux personnes âgées et de la prévention de la fragilité que la satisfaction des prestataires à l’égard des ressources mises à leur disposition et à celle des personnes âgées pour répondre à ces questions.

CARES donne à une population rapidement vieillissante l’accès à un modèle de soins primaires visant à renforcer les facteurs de protection de sa santé afin qu’elle puisse vivre longtemps en bonne santé et à la maison dans sa collectivité. CARES fournit aux prestataires de soins primaires, aux personnes âgées, aux familles et aux organismes communautaires un modèle fondé sur des données probantes pour prévenir la fragilité, ce qui est très important.

Dans quelle mesure votre innovation améliore-t-elle les soins aux patients, aux familles et aux soignants?

Les avantages à court terme pour les patients, les familles et les soignants incluent les suivants :

  • les personnes âgées feront l’objet, avant et après une intervention, d’une évaluation gériatrique globale (EGG) qui indiquera, en fonction des données probantes, leurs résultats de santé;
  • les personnes âgées recevront du soutien pour mieux comprendre leur état de santé et mieux se prendre en charge;
  • les personnes âgées auront l’occasion de travailler avec un entraîneur de Active Choices pendant six mois dans le cadre d’un programme de mentorat;
  • les personnes âgées seront plus conscientes de l’importance et de la capacité d’appliquer les facteurs de protection de leur santé pour retarder la fragilité;
  • le renforcement des compétences et de la formation pour les fournisseurs de soins primaires afin qu’ils sachent comment effectuer une EGG dans la pratique communautaire et prendre en charge des personnes âgées encore autonomes;
  • les fournisseurs de soins primaires pourront mettre à l’essai la nouvelle technologie relative à une EGG électronique qui facilitera l’efficacité de la documentation et de l’évaluation;
  • les fournisseurs de soins primaires auront accès à des infirmières visiteuses de CARES pour les aider dans l’évaluation de la santé gériatrique et la saisie des données;
  • les fournisseurs de soins primaires seront liés aux programmes communautaires afin de renforcer les facteurs de protection.

Les avantages à long terme de CARES comprennent :

  • une meilleure santé et une meilleure qualité de vie pour les personnes âgées au cours des années ultérieures;
  • l’acquisition d’une connaissance sur la façon de retarder la fragilité par les personnes âgées;
  • la participation des personnes âgées comme partenaires informés dans l’autogestion de leurs soins de santé;
  • une meilleure connexion des personnes âgées avec des organismes de soutien communautaire et des bénévoles;
  • une réduction des coûts et une augmentation de la pérennité du système de santé;
  • une diminution des visites inutiles aux urgences;
  • une réduction des admissions aux soins de courte durée;
  • la contribution à un ensemble de connaissances qui éclaire la recherche et les pratiques exemplaires en soins aux personnes âgées.

CARES donne-t-il lieu à des économies de coûts? Si oui, veuillez les décrire.

CARES devrait permettre de réduire les coûts inhérents au vieillissement et à la fragilité, ainsi que leurs répercussions sur les coûts des soins de santé dans le secteur des soins de courte durée. Par exemple, nous espérons diminuer les visites aux urgences en raison des chutes et prévenir des hospitalisations inutiles. On estime que la fragilité et ses conséquences sont associées à une utilisation disproportionnée des ressources du système de santé par les personnes âgées. Selon certains experts, les coûts associés à la fragilité représentent jusqu’à la moitié du budget de la santé – surtout au cours des 10 dernières années la vie des personnes âgées. Nous espérons pouvoir retarder ou empêcher ce glissement vers la fragilité. On a aussi établi une corrélation entre la fragilité et une mauvaise qualité de vie et des données de recherche indiquent que la fragilité peut être prévenue et que si elle l’est, la qualité de vie s’améliore et que les personnes âgées ayant une meilleure qualité de vie utilisent considérablement moins les services de santé.

Quelle est votre expérience de travail avec la FCASS?

En un mot, excellente. La FCASS s’avère un partenaire positif et encourageant, allant du concept à la diffusion. Elle nous a aidés à toutes les étapes de la création d’innovation de soins de santé fondée sur des données probantes, de l’accès à la recherche de pointe et aux chercheurs, à l’élaboration de projets, à la gestion de projet, à l’évaluation et à la diffusion de l’innovation au niveau régional. Elle nous a permis de réaliser le vrai potentiel de notre projet d’amélioration de la qualité et elle est devenue une partenaire dans toutes les facettes de la mise en œuvre du projet.

De quelle nature est le soutien que la FCASS offre à vous et à votre équipe?

En plus de l’accès à la formation, aux travaux de recherche clinique, aux chercheurs, de l’information sur tous les aspects de la gestion de projet, aux possibilités de communication et de présentation, elle nous a présentés à des parties prenantes. Elle a également apporté l’avantage d’une perspective pancanadienne. Bref, elle nous a ont ouvert les yeux et a agrandi et élargi notre point de vue, ce qui nous a permis de créer un projet de meilleure qualité et fondé sur des données probantes pour des fournisseurs de soins primaires et des personnes âgées.

Quels problèmes avez-vous rencontrés au cours du projet CARES? Comment les avez-vous surmontés?

Les problèmes résidaient, bien sûr, dans le temps dont les cadres de soins de santé déjà très occupés ont besoin pour faire le travail, mais aussi dans le fait que les deux autorités sanitaires ont subi d’importantes transformations qui ont entraîné le changement de leur PDG et la restructuration organisationnelle. La FCASS nous a aidés à rester stable et sur la bonne voie pendant nous négocions des changements qui pourraient facilement devenir des obstacles.

Quels commentaires concernant CARES et FORCES avez-vous reçus jusqu’à présent?

Le projet CARES a reçu des commentaires très positifs partout où nous l’avons présenté. Les médecins et les administrateurs des services de santé ainsi que les personnes âgées et les organismes communautaires ont tous reconnu le potentiel de CARES de changer la donne dans la façon dont les aînés vieillissent et la façon dont nous gérons l’apparition de la fragilité dans la communauté. Le fait que le projet puisait ses racines dans un programme réputé et fort respecté comme FORCES lui a donné sa crédibilité, surtout pour les cadres supérieurs.

Avez-vous des résultats de votre projet d'amélioration que vous pouvez partager?

Les premiers résultats de l'évaluation indiquent que nous avons pu démontrer un changement statistiquement significatif dans les marqueurs de fragilité chez les personnes âgées et que l'intervention CARES a étayé la recherche suivant laquelle il est possible de retarder la fragilité en mettant à contribution les personnes âgées dans le modèle CARES. En moyenne, le score de fragilité des personnes âgées a diminué de 0,032 point, de la période de référence à six mois suivant l’ECCC, ce qui est équivalent au fait d’avoir deux problèmes de santé de moins lors de la visite de suivi de six mois chez le médecin généraliste.

Improvement-Conversations-Care-figure2