Nos histoires à succès témoignent concrètement de la différence que nous faisons lorsque nous travaillons avec des organismes, des autorités sanitaires, des gouvernements et ministères provinciaux et territoriaux, entre autres, au sein et à l’échelle des provinces et des territoires pour améliorer les services de santé.

Selon une équipe de soins à domicile d’Edmonton, l’éducation sur la MPOC et le soutien communautaire des clients constituent un combat qui mérite d’être mené
Parmi les équipes ayant participé au projet, seule celle du programme de soins continus à domicile de SSA à Edmonton s’est attaquée au problème à partir de la collectivité et s’est concentrée sur les clients qui sont souvent confinés chez eux en raison de leur essoufflement.
Une initiative sur la MPOC au Québec couvre une région où le nombre de fumeurs âgés à faible revenu est élevé
19 % des admissions à l’hôpital de la région en 2013 et 2014 concernaient des patients souffrant d’une maladie respiratoire diagnostiquée
Le nombre de visites à l’hôpital en raison d’épisodes d’exacerbation aiguë de MPOC chute à la suite de la formation fournie aux patients, aux fournisseurs de soins de santé et à la collectivité par l’Hôpital Joseph Brant
Au début d’octobre 2015 (seulement trois mois après le début du programme), 80 % des patients ont indiqué avoir vécu une expérience positive et obtenu des soins mieux administrés.
Le programme INSPIRED réduit le nombre de réadmissions chez les patients atteints de la MPOC à l’Hôpital d’Ottawa
L’hôpital était conscient que les coûts de traitement de la MPOC étaient plus élevés que ceux de toute autre maladie chronique. Il s’inquiétait du fait que son taux de réadmission en 30 jours des patients atteints de la MPOC était de 10 %.
Étendre aux établissements de soins de courte durée l’objectif de réduction du recours aux antipsychotiques en place dans les établissements de soins de longue durée de la régie régionale de la santé Central Health de Terre-Neuve
Le taux de recours aux antipsychotiques dans les établissements de SLD à TerreNeuve-et-Labrador, qui s’établit à près de 40 %, est le plus élevé au pays.
Le succès des efforts des établissements de soins de longue durée du Nouveau Brunswick pour diminuer l’utilisation des antipsychotiques entraîne la création d’une initiative à l’échelle de la province
En 2013, le taux d’utilisation de médicaments antipsychotiques parmi les personnes âgées du Nouveau Brunswick était presque deux fois plus élevé que la moyenne du reste du Canada.
La réduction fructueuse du recours aux antipsychotiques amène Revera à diffuser cette approche dans quatre provinces
À l’été 2016, Revera avait réussi à réduire de 18 % en moyenne le recours aux antipsychotiques dans les quatre provinces où elle exploite des établissements de SLD.
Le succès de trois foyers de soins de longue durée incite les résidences Sienna Senior Living à mettre en oeuvre une initiative de réduction des antipsychotiques dans ses 34 établissements
Du fait de l’initiative, Sienna a réussi à réduire globalement de 50 % l’utilisation d’antipsychotiques parmi les résidents des cohortes des trois sites pilotes.
Le Réseau de santé Horizon offre de l'espoir à des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale grâce à PEER 126
À Saint John, au Nouveau-Brunswick, il fallait impérativement mettre au point des mécanismes de soutien pour les jeunes atteints d’une maladie mentale, car des études montrent qu’une intervention précoce peut prévenir une vie toute entière de lutte.
Histoire à succès : La Nova Scotia Health Authority (l'Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse) revalorise les soins aux patients atteints de maladies chroniques multiples
Travaillant avec la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé, par l'intermédiaire de la COSA, l'ASNE a examiné ses processus de service, afin d'identifier des pratiques de gaspillage, du point de vue des patients.