Sortir des sentiers battus : Le programme FORCES atteint de nouveaux sommets

Tout a commencé sur les pentes de ski.

Sortir des sentiers battus : Le programme FORCES atteint de nouveaux sommetsDu 6 au 10 février dernier, 36 professionnels de la santé venus de partout au Canada se sont réunis à Vancouver pour le dernier module de leur formation de 14 mois dans le cadre du programme de bourses FORCES.

Intitulé Pérennisation et mise à l’échelle du projet d’amélioration et partage d’apprentissages clés, le module 4 se consacre à la planification du déploiement du projet d’amélioration sur lequel les 10 équipes de la cohorte FORCES ont travaillé dans la dernière année.

Les conférences, le travail d’équipe, le panel et la période de questions animée, ainsi que l’expertise du corps enseignant et des invités ont enrichi le programme du module 4 de FORCES. Celui-ci abordait notamment la puissance de la narration, la transformation du système, le système d’adaptation complexe, la gouvernance et la responsabilisation.

Or, l’apprentissage ne s’est pas limité pas aux salles de classe.

Apprendre en plein air

Un voyage à Whistler, en Colombie-Britannique, a donné le coup d’envoi de la séance en résidence. Les skieurs, du débutant à l’expert, ont pu profiter de la poudreuse et de l’air frais des montagnes.

Jenn Goodwin, boursière FORCES et Vice-président, affaires communautaires, à Providence Care (Kingston, Ontario), fait le parallèle entre le programme FORCES et son expérience de ski. Mentionnons qu’elle dévalait les pentes pour la toute première fois lors de la sortie à Whistler.

« Au début, c’est nouveau et effrayant, raconte-t-elle. Mais après avoir acquis les bases, on constate qu’on peut y arriver. La peur se transforme alors en excitation et en optimisme. »

En plus de permettre aux 36 boursiers FORCES de s’adonner à de saines activités physiques, la journée à Whistler leur a donné l’occasion de tisser des liens. Tous possèdent une expertise dans leur domaine et militent en faveur de l’amélioration de la qualité.

Les discussions informelles et les conversations spécialisées qu’ils ont tenues ont approfondi leur compréhension des joies et des défis que vivent les organismes homologues. Les enseignants ont également pris part à l’exercice en offrant encadrement et conseils.

La séance en résidence a pris fin sur une bonne note grâce à la présentation du plan de diffusion. À cette occasion, les membres des 10 équipes d’amélioration FORCES ont tiré profit des renseignements acquis tout au long de la semaine et ont exposé, à tour de rôle, leur plan de diffusion du projet d’amélioration au sein de leur organisme local.

Entièrement bilingue, le programme FORCES vise à développer le leadership et la capacité organisationnelle en vue de réaliser d’importantes améliorations en matière de soins et de services de santé pour les patients et leur famille, de santé de la population et d’optimisation des ressources.

La valeur du leadership

« Les travailleurs de la santé à l’échelle du Canada ont résolument besoin de collaborer, indique Jim Handyside, codirecteur du module 4 du programme FORCES et professionnel reconnu de l’amélioration de la qualité. Le programme FORCES présente de nouvelles façons de mobiliser, de joindre et d’unir des leaders, du novice à l’expert. »

Brigitte Martel, boursière FORCES, dirige les soins infirmiers du Centre hospitalier universitaire de Québec-Université Laval. Son organisme collabore avec le CIUSSS de la Capitale-Nationale afin de mettre en œuvre un projet visant à améliorer la transition des aînés entre la maison et l’hôpital.

Reconnue par ses pairs comme une jeune chef de file, Mme Martel désire intégrer un maximum de notions grâce au programme FORCES. Son équipe et elle pourront alors en tirer profit pour mettre l’amélioration de l’avant.

« Comme bon nombre d’organismes, nous traversons une période de changements, note-t-elle. Le programme FORCES nous donne les outils nécessaires pour anticiper les enjeux et trouver des solutions. »

Plus de 150 employés relèvent de Mme Martel, qui connaît bien les responsabilités inhérentes au rôle de leader.

« Je comprends que j’occupe un poste de direction et j’en respecte la nature, indique-t-elle. Grâce au programme FORCE, j’adopte une nouvelle perspective et une meilleure compréhension des concepts. Je vois au-delà des activités quotidiennes et cible la mobilisation et le soutien des employés. C’est là le véritable moteur de la transformation. »