Maureen O'Neil

Maureen O’Neil est présidente de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS). Après avoir intégré l’organisme en 2008, Mme O’Neil a réussi à réorienter le mandat de la Fondation, qui visait anciennement la recherche appliquée sur les services de santé, vers l’amélioration des soins de santé. Depuis, la FCASS est devenue un chef de file en diffusion et en mise à l’échelle de l’innovation. Elle a fait ses preuves en formant des coalitions pour améliorer les soins, la santé et l’optimisation des ressources.

Auparavant, Mme O’Neil a occupé les postes de présidente du Centre de recherches pour le développement international et de l’Institut Nord-Sud, de présidente intérimaire du Centre international des droits de la personne et du développement démocratique et de sous-ministre des Affaires civiques du gouvernement de l’Ontario.

De plus, elle siège aux conseils d’administration de cyberSanté Ontario, du Centre for International Governance Innovation et du Centre d’étude des niveaux de vie.

Elle a également présidé le conseil d’administration de l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social et de l’International Institute for Environment and Development et a agi à titre de présidente de l’International Advisory Group, de l’Initiative Think tank du Centre de recherches pour le développement international et du Conseil consultatif sur la responsabilité sociale des entreprises d’Exportation et développement Canada. Elle a par ailleurs été présidente du conseil des gouverneurs de l’Université Carleton et a représenté le Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies et dans des comités de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Elle a été membre du Comité de la planification du développement des Nations Unies et du conseil d’administration de l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social. Mme O’Neil a présidé divers conseils d’administration et comités de plusieurs organismes à but non lucratif ou en a été membre.

En juin 2011, elle a été nommée Officière de l’Ordre du Canada pour son dévouement au service public, honneur qui souligne ses contributions au développement international, à l’égalité des sexes et aux droits de la personne.

Elle est titulaire d’un baccalauréat en sociologie de l’Université Carleton et un doctorat honorifique en droit de l’Université Wilfrid Laurier, de l’Université Carleton et de l’Université d’Ottawa.